Banksy réussit un coup inouï: son oeuvre s'autodétruit sitôt vendue aux enchères

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/10/2018 à 16H04, publié le 06/10/2018 à 12H44

Quelle audace ! Le street artist le plus connu au monde a encore mystifié son monde d'une façon extraordinaire avec un geste inédit dans l'histoire de l'art. Une de ses toiles adjugée plus d'un million d'euros vendredi soir par Sotheby's à Londres s'est ensuite auto-détruite sous le regard médusé des participants.

Un broyeur était dissimulé sous le cadre

Une toile de Banksy, la très célèbre "Girl with balloon" venait juste d'être adjugée 1,042 million de livres (1,185 million d’euros) et le commissaire de frapper son marteau lorsqu'une alarme a retentit.

L'oeuvre peinte à l'aérosol qui se trouvait au mur de la salle de ventes de Sotheby's à Londres s'est soudain autodétruite. Par un mécanisme dissimulé sous le cadre, la toile a été soigneusement découpée en lamelles, comme le montrent des vidéos postées sur les réseaux sociaux.

Banksy a publié samedi soir une vidéo dans laquelle il montre l'installation de la broyeuse à l'intérieur du cadre, ainsi que les coulisses de la vente. Il explique : "Il y a quelques années, j'avais secrètement monté une broyeuse dans le cadre d'une peinture, au cas où elle serait mise un jour aux enchères". Il ne dit rien en revanche du système de déclenchement, sans doute télécommandé à distance par lui-même ou un complice se trouvant dans la salle de ventes.
 

Et Banksy ajoute en commentaire : "The urge to destroy is also a creative urge" ("L'envie de détruire et aussi un élan créateur"). Il attribue cette citation à Pablo Picasso. Il semble pourtant qu'elle soit de l'anarchiste Bakounine (qui a dit "La passion de la destruction est aussi une passion créatrice". Alors que Picasso a dit "Tout acte de création est d'abord un acte de destruction").

Un bras d'honneur aux spéculateurs

Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent le public réagir avec stupéfaction et amusement à ce coup de génie, immortalisant l'instant en mitraillant de photos la toile déchiquetée, tandis que deux employés de la maison d'enchères s'en approchent pour l'emporter.

Banksy, critique depuis toujours du marché de l'art, avait d'abord revendiqué son bras d'honneur aux spéculateurs sur son compte Instagram en postant une photo de la toile accompagnée du commentaire "Adjugé... disparu..." (en anglais "Going, going...gone...").
 

Une première dans l'histoire de la vente aux enchères

"On dirait qu'on vient de se faire 'bankser'", a réagi Alex Branczik, un responsable de la maison d'enchères, dans un communiqué. C'est "certainement la première fois dans l'histoire de la vente aux enchères qu'une oeuvre d'art se déchiquette automatiquement après être passée sous le marteau", a également dit Sotheby's.

"Nous avons discuté avec l'acheteur qui a été surpris par cette histoire. Nous sommes en discussion pour les prochaines étapes", a fait également savoir Sotheby's auprès du Financial Times en refusant de dévoiler l'identité de l'acheteur. Selon le FInancial Times,
lorsqu'une oeuvre est endommagée avant de quitter la salle de ventes aux enchères, la vente est généralement annulée.

Mais dans le cas de cette vente, l'acheteur n'a-t-il pas plutôt intérêt à garder son achat ? Ne pourrait-il pas revendre la toile en l'état ? Et s'il avait décroché en réalité l'oeuvre la plus stupéfiante de Banksy ? 

L'oeuvre, dans son nouvel état déchiqueté, a encore gagné en valeur

Selon le site MyArtBroker.com cité par The Guardian, la toile "Girl with balloon", l'une des plus appréciées de Banksy en Grande-Bretagne, connaissait déjà ces dernières années une hausse annuelle de sa valeur de 20%. Cette affaire et la publicité qui en résulte ne va faire que l'augmenter encore.

Mieux : toujours selon MyArtBroker.com, qui revend des toiles de Banksy, "Girl with balloon" "fait maintenant partie de l'histoire de l'art dans son état déchiqueté et nous estimons que Banksy a ajouté ainsi au moins 50% de sa valeur, elle vaut maintenant probablement au-delà de 2 millions de livres". Ironie de l'histoire donc, l'acheteur anonyme, tout spéculateur qu'il soit, peut donc se frotter les mains.
   "Girl with balloon" de Banksy 

   "Girl with balloon" de Banksy 

© Sotheby's