Un artiste japonais reproduit les photographies de le Corbusier à Ronchamp

Mis à jour le 23/05/2018 à 19H17, publié le 23/05/2018 à 16H20
Photo de Le Corbusier remplacée par Tetsuyu Shiraishi 

Photo de Le Corbusier remplacée par Tetsuyu Shiraishi 

© Le Corbusier. France 3/ Culturebox

L'architecte japonais Tetsuyu Shiraishi a remplacé des photographies faites par Le Corbusier pour décorer son abri du pèlerin qu'il avait construit à Ronchamp en Haute-Saöne. Il a reproduit à l’identique les photos de l'architecte, afin que les originaux soient restaurés et conservés dans de meilleures conditions.

L’abri du pèlerin a été construit dans les années 50 par Le Corbusier à Ronchamp, à côté de la chapelle de Notre-Dame-du-Haut. Longtemps fermé au public, il peut aujourd’hui être visité. L’architecte avait décoré cette maison avec des photographies géantes en noir et blanc, elles sont aujourd’hui remplacées par celles d’un autre architecte Tetsuyu Shiraishi, professeur à l’université Waseda de Tokyo.

Reportage de M.Meuneveaux, L.Brocard, M.Bensmaïl pour France 3 Franche-Comté 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1239377@Culture

Les photos en noir et blanc choisies par Le Corbusier en 1955 retrouvent une nouvelle jeunesse grâce à l’artiste japonais qui les reproduit à l’identique, mais dans des matériaux d'aujourd'hui. 
Tetsuyu Shiraishi restaure une fresque de Le Corbusier

Tetsuyu Shiraishi restaure une fresque de Le Corbusier

© Le Corbusier. France 3/ Culturebox
Le remplacement a nécessité dix ans de travail, car il a fallu identifier les œuvres figurant sur les photos, puis les trouver pour les photographier à nouveau. Cette recherche a pris des allures de chasse au trésor, trois œuvres étaient en France, tandis qu’une autre se trouvait dans une collection privée à New York. Jean-François Mathey, vice-président de l’Association Œuvre pour Notre-Dame-du-Haut (AONDH) raconte que l’une des toiles ayant servi de modèle était au musée de Moulins : "le tableau étant, un temps, en restauration à Versailles, Shiraishi a dû attendre un an avant d’aller le photographier sur place à Moulins".

Où vont aller les clichés de Le Corbusier ? 

Les nouvelles photographies restent donc fidèles à l’esprit de Le Corbusier et seront accessibles gratuitement aux visiteurs de l’abri du pèlerin. Les photographies originales de Le Corbusier seront elles restaurées puis mises à l’abri. Jean-Jacques Virot, président de l’AONDH précise "on les mettra à disposition à chaque fois qu’il y aura nécessité d’évoquer l’œuvre de Le Corbusier". 
Les anciennes photos sont restaurées et conservées 

Les anciennes photos sont restaurées et conservées 

© Le Corbusier. France 3/ Culturebox