Quand l'architecture innove en s'inspirant de la nature

Par @Culturebox
Publié le 13/03/2018 à 18H08
Le projet "Le parc planétaire" à Paris

Le projet "Le parc planétaire" à Paris

© Le Parc

A force d'investir tous les espaces naturels avec des constructions humaines, il faut bien que l'architecture puise son inspiration dans la nature. Les architectes d'aujourd'hui se penchent particulièrement sur l'intelligence des éléments et proposent des projets totalement innovants.

Ça n'est pas vraiment une nouveauté, les bâtisseurs s'inspirent depuis des années de notre environnement. Les architectes d'aujourd'hui mettent la nature au coeur du bitume. Les villes du futur vont progressivement changer de visage et devenir de plus en plus vertes. Plusieurs projets en cours ou achevés fleurissent en France et en Europe 

Reportage : C. Rougerie / V. Gaglione / F. Bazille / T. Breton / F. Mazou / H. Possetto

https://videos.francetv.fr/video/NI_1201571@Culture

Une architecture aussi belle que la nature

Parmi les œuvres les plus connues et les plus spectaculaires, il y a la Sagrada Família à Barcelone de l'architecte catalan Antoni Gaudí. Une forêt de piliers, une hauteur sous plafond vertigineuse, des milliers de détails microscopiques, la visite de la cathédrale et tout autant chargée que la forêt amazonienne. Plus près de nous, le marché de Royan (Charente-Maritime) se couvre d'un toit en forme de coquillage, la couverture du stade olympique de Munich (Allemagne) ressemble à une toile d'araignée, délicate et transparente. 
Collage architecture © France 2 / Culturebox

Des bâtiments aussi intelligents que la nature 

Aujourd'hui, les architectes vont plus loin : s'ils imitent la nature, ce n'est plus seulement pour ses formes esthétiques, mais pour ses propriétés physiques. A Montpellier (Hérault), un immeuble de logements est conçu sur le modèle d'un arbre, et ses très grands balcons comme des feuilles qui protègent contre le soleil et le vent.  Autrement dit : moins de vent sur les fenêtres, c'est moins de courants d'air et donc des économies d'énergie, fait valoir le promoteur. Le panorama de cet "Arbre Blanc" imaginé par le cabinet OXO est époustouflant. 
Arbre blanc OXO © OXO
Appliquer au bâtiment les stratégies de la nature : un champ prometteur pour l'architecture. Brice Chapon et Emeric Lambert dirigent le cabinet "Le Parc Planétaire" et abordent l'architecture comme une nouvelle fabrication de l'environnement suburbain. Leur prochain projet se situe aux portes de Paris. Une friche sur un coteau qu'ils vont transformer en colline arborée abritant bureaux et commerces. "On s'inspire de la biodiversité", assure Brice Chapon. Autre innovation de ce bâtiment : la géométrie calquée sur celle d'une termitière, avec son système naturel de ventilation et de circulation d'air chaud et froid.
Projet architecture cabinet Le Parc © Le Parc
Encore plus surprenant, un toit transparent qui protège de la pluie sans masquer la lumière. "C'est un peu à l'image des ailes de libellules constituées de deux membranes translucides dans lesquelles il y a un réseau d'air qui maintient ses ailes sous pression", explique encore l'architecte. Montant du projet : 300 millions d'euros pour une livraison espérée d'ici 2023. Moins cher et plus écologique, la facture est allégée sur au moins deux points. "Quand on pense léger, on pense moins de matière, donc moins d'énergie pour la fabriquer", souligne encore Emeric Lambert.

Une vie apaisée dans un cadre de vie plus écolo 

Aujourd'hui, une nouvelle ère s'ouvre aux ingénieurs et aux architectes pour innover durablement. Les établissements scolaires se dotent de bâtiments au cœur de la nature, comme le lycée Jean Moulin réalisé par l’agence de l’architecte Duncan Lewis. Situé à Revin (Ardennes), il surplombe la vallée de la Meuse. 

Lycée Jean Moulin de Revin © France 2 / Culturebox

Un toit végétalisé, des structures en bois, un recyclage des déchets, l'établissement classé Haute Qualité Environnementale (HQE) est aujourd'hui labellisé "Eco Lycée". Mais comment vit-on dans ces structures en harmonie avec la nature ? Le calme génère le calme, les lycéens sont plus détendus et l'ambiance générale de l'établissement est beaucoup plus apaisée. "Ça fait du bien de regarder la nature quand on est en cours", assure un lycéen.