Pillages, tirs de mortier : Palmyre, victime culturelle de la guerre

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/03/2015 à 12H31
Le temple de Baal, site emblématique de Palmyre, constellé de tirs de mortiers

Le temple de Baal, site emblématique de Palmyre, constellé de tirs de mortiers

© France 3 culturebox

Alors que le monde entier s'est indigné de la destruction à Mossoul en Irak d'antiquités par des hommes de l'Etat Islamique, d'autres trésors historiques sont en péril à cause des conflits au proche-orient. C'est notamment le cas de la cité antique de Palmyre, en Syrie. Le site, classé au Patrimoine Mondial de l'Unesco, fait désormais partie la liste du Patrimoine Mondial en péril.

Reportage : F. Genauzeau / S. Guillemot 

https://videos.francetv.fr/video/NI_155749@Culture

Tombeaux pillés, tirs de mortiers, route traversant un site antique... la guerre n'épargne pas la culture. Bien sûr, pour de nombreux observateurs, l'urgence dans cette guerre civile qui a débuté en mars 2011 est la population civile. Des milliers de personnes ont déjà perdu la vie. Pour certains, la sauvegarde du patrimoine architectural n'est pas une priorité. Mais quand même, on touche à l'histoire de l'Humanité, dans un pays qui fut l'un des berceaux de notre civilisation occidentale. Les oeuvres et les monuments malmenés et pillés par les hommes et les armes ont une valeur inestimable. 
Tirs de mortiers sur une colonne antique

Tirs de mortiers sur une colonne antique

© France 3 culturebox
La cité antique de Palmyre, en Syrie, en est un exemple. Oasis du désert, la ville abrite les ruines monumentales d'une grande ville qui fut l'un des plus importants foyers culturels du monde antique. Un trésor inestimable, ainsi qualifié sur le site internet de l'Unesco "Au carrefour de plusieurs civilisations, l'art et l'architecture de Palmyre unirent aux Ier et IIe siècles les techniques gréco-romaines aux traditions locales et aux influences de la Perse". Le site fait désormais partie de la triste liste du patrimoine mondial en péril. En août 2013, l'Unesco avait lancé un appel aux rebelles et au régime syrien pour qu'ils préservent le patrimoine du pays. Il ne semble pas qu'il ait été entendu...
Site de Palmyre, en Syrie

Site de Palmyre, en Syrie

© France 3 culturebox