Le visage des villes intelligentes au festival des Architectures Vives de Montpellier

Mis à jour le 15/06/2018 à 12H37, publié le 15/06/2018 à 12H36
Le festival des Architectures se déroule dans les hôtels particuliers de Montpellier jusqu'au 17 juin 2018

Le festival des Architectures se déroule dans les hôtels particuliers de Montpellier jusqu'au 17 juin 2018

© France 3 / Culturebox

Jusqu'au 17 juin 2018, le festival des Architectures Vives invite les architectes à donner un nouveau visage aux hôtels particuliers de Montpellier. Intitulée "SENcity", la treizième édition présente seize projets contemporains qui dialoguent avec les nouvelles technologies et rendent la ville plus intelligente.

Réinventer le patrimoine architectural de Montpellier, c'est l'ambition du festival Architectures Vives depuis 13 ans. Cette année encore les organisateurs ont invité des artistes français et européens autour du thème "SENcity". Une manière d'explorer la façon dont les technologies ont envahi nos villes pour les rendre intelligentes. L'installation des étudiants à l'école d'architecture de Gênes répond à cette question. 250 masque blancs, tous identiques plantés au bout d'une tige de fer avec pour seul décor cette cour d'hôtel particulier du XVIIe siècle. Mais à bien y regarder sur chaque masque, est fixé un "QRCODE" qui transporte le visiteur via son smartphone, dans des univers divers et variés.

Reportage : France 3 Languedoc-Roussillon - J. Faure / J. Paul / C. Delannoy

https://videos.francetv.fr/video/NI_1252339@Culture


  • Nature Electrique 
Nature Electrique est un labyrinthe interactif où le visiteur se perd dans un dispositif en bois tatoué d’une peinture électrique. Réaction sonore ou visuelle, la matière réagit au toucher, le bois se transforme ici en un véritable «pad sensible». Les interactions agissent comme des points de repère dans la «forêt» pour aider le visiteur à retrouver son chemin. 
Nature electrique
1week1project - Axel de Stampa, Sylvain Macaux.Valeria Tellez Niemeyer et Natalia Fuentes
Paris // France / Santiago du Chili // Chili

Nature electrique 1week1project - Axel de Stampa, Sylvain Macaux.Valeria Tellez Niemeyer et Natalia Fuentes Paris // France / Santiago du Chili // Chili

© Architectures Vives
  • Troiscentsoixante
​Dans un environnement isolé de l’espace-temps dans lequel nous évoluons quotidiennement, il s’agit de mener une expérience. L’expérience de l’Homme urbain, isolé dans un milieu répondant artificiellement à ses besoins physiologiques en lumière.
Troiscentsoixante
Judith Busson Taridec, François Cattoni, Camille Jeanblanc et Yoan Brazy
Paris // France / Lille // France 

Troiscentsoixante Judith Busson Taridec, François Cattoni, Camille Jeanblanc et Yoan Brazy Paris // France / Lille // France 

© Architectures Vives
  • Complicity
​Bienvenue dans le jardin partagé de Complicity. Ce paysage en construction ne reste jamais le même car les visiteurs sont invités à y contribuer. En duo, venez déposer une fleur et ainsi faire partie de l’oeuvre. Celle-ci est évolutive et intéractive mais aussi sensible, délicate et complice de la ville intelligente.
Complicity
Mailys Meyer, Camille Vannier
Paris // France

Complicity Mailys Meyer, Camille Vannier Paris // France

© Architectures Vives
  • Summit
​La ville intelligente est responsable et avertie des déchets qu’elle produit. C’est la ville qui réutilise, recycle et ce réinvente elle-même. Elle est résiliente et voit les opportunités dans les problèmes, en prend avantage et les améliore. "Summit" s’élève en tant que réaction à la destruction par l’homme de son environnement. 
Summit
Miguel Angel Lopez Carro et Alberto Vallejo Puntero 
Berlin // Allemagne 

Summit Miguel Angel Lopez Carro et Alberto Vallejo Puntero  Berlin // Allemagne 

© Architectures Vives
  • U.S.I.N.E : Unité Symbiotique Intelligente Naturelle Efficiente
Si beaucoup d’avancées technologiques s’inspirent des sciences du vivant, cette production biomimétique nous mène vers un point critique où l'Homme menace son avenir en dégradant sa source d'inspiration première.
Au cœur de la SENcity, le monde du vivant est reconnu comme la pointe de la technologie. Des industries d'un genre nouveau nommées U.S.I.N.E apparaissent dans les interstices de la ville. 
U.S.I.N.E : Unité Symbiotique Intelligente Naturelle Efficiente
Louis Caux et Margaux Limon

U.S.I.N.E : Unité Symbiotique Intelligente Naturelle Efficiente Louis Caux et Margaux Limon

© Architectures Vives
  • Dataloop
​Le projet Dataloop interroge notre rapport au temps face à l'informatique. L'anneau de chargement (a.k.a Throbber) est une analogie précise représentant l'amour et la haine entre l'homme et la technologie. Du sablier à la barre de chargement, Throbber est une excuse bien déguisée pour consommer notre temps précieux. Il semble que l'évolution de la technologie ne soit pas parvenu pas à se débarrasser de Throbber au cours des 30 dernières années. 
Dataloop
Ken Lee et Ioannis Kamaretsos
Berlin // Allemagne

Dataloop Ken Lee et Ioannis Kamaretsos Berlin // Allemagne

© Architectures Vives
  • Miroirs Miroirs
​Les enjeux que revêt la place des outils technologiques dans l’appréhension du fait urbain sont vastes : il est temps que les architectes les intègrent à leurs processus de création. Dans un contexte architectural et historique aussi singulier que celui de la cour de l’hôtel d’Hortoles, comment ces technologies peuvent-elles contribuer à mettre en valeur le patrimoine et générer des interactions avec les visiteurs ? 
Arthur Biasse, Paul Gard-Baholet, (IDEART Architectes) en collaboration avec Clémentin Rachet et Pauline Le Biez
Paris // France 

Arthur Biasse, Paul Gard-Baholet, (IDEART Architectes) en collaboration avec Clémentin Rachet et Pauline Le Biez Paris // France 

© Architectures Vives
  • Black Network
​Le parti architectural de notre installation a été de formaliser de façon métaphorique l'impact des données échangées à travers le network. C'est à l'aide d'un maillage de cordage se diffusant à travers toute la cour qu'il prend forme. En analogie avec la propagation exponentielle que le réseau a sur notre vie. Les cordes sont ici la réinterprétation des milliers de données que nous envoyons à travers le « Network ».
Aude-Lise Garcia, Jordan Llanos et Valentin Sambardy
Montpellier // France 

Aude-Lise Garcia, Jordan Llanos et Valentin Sambardy Montpellier // France 

© Architectures Vives
  • Jeu de formes, formes de Jeux
​Plus qu’un simple outil, la technologie se révèle vecteur d’échanges et porteuse d’une toute nouvelle manière de pratiquer et de concevoir la ville.
Comment le matériel technologique peut-il être un outil à la création de nos futures villes ? Et comment, dans ces villes produites par la technologie, l’humain vient-il apporter sa pierre à l’édifice?
(HEXA)Gones - Anaïs Cornu, Logan Rainon et Mylène Serra 
Lyon // France 

(HEXA)Gones - Anaïs Cornu, Logan Rainon et Mylène Serra  Lyon // France 

© Architectures Vives
  • Stories
​D’étranges formes blanches sont apparues dans la cour de l’hôtel. A première vue abstraites et immaculées, elles sont en réalité parsemées de minuscules créatures translucides aux contours fantaisistes et colorés : les datas. Elles s’y dressent, fixement, tout en dessinant les contours d’histoires dont le sens nous échappe.
Comment décoder leur langage ? Par quel biais appréhender ces compositions dont l’échelle quasi invisible nous trouble ?
Floating fantaisy - Noel Picaper et Hugo Bertrand
Strasbourg // France / Paris // France 

Floating fantaisy - Noel Picaper et Hugo Bertrand Strasbourg // France / Paris // France 

© Architectures Vives