FIAC : Deux structures de l’architecte et designer Jean Prouvé exposées Place de la Concorde à Paris

Mis à jour le 21/10/2018 à 10H36, publié le 21/10/2018 à 10H13
L'un des deux pavillons de Jean Prouvé exposé place de la Concorde à Paris dans le cadre de la FIAC

L'un des deux pavillons de Jean Prouvé exposé place de la Concorde à Paris dans le cadre de la FIAC

© Culturebox - capture d'écran

La Foire Internationale d'Art Contemporain de Paris met à l’honneur le designer et architecte nancéen Jean Prouvé. Deux pavillons scolaires conçus dans les années 50 sont exposés en ce moment sur la place de la Concorde. Deux exemples de l’ingéniosité et de la modernité de ce précurseur de l’architecture moderne, et du préfabriqué.

Au sortir de la seconde guerre, Jean Prouvé (1901-1984) se lance dans la conception et la construction d’habitats d’urgence destinés aux sinistrés. Des structures légères, faciles et rapides à monter. Un défi qui l’amène à développer des techniques industrielles appliquées à la construction.

Place de la Concorde ce sont deux pavillons que l’on peut découvrir. Deux structures provisoires réalisées pour des établissements scolaires dans les années 50 et qui reflètent bien l’ingéniosité et le modernisme de Prouvé. A noter que deux autres œuvres côtoient celles de Jean Prouvé place de la Concorde, l’une de l’architecte et artiste japonais Kengo Kuma, l’autre étant la célèbre maison bulle six coques de Jean Maneval.

Reportage : P. Germain / O. Bouillon / L. Monpiou

Les maisons industrialisées de Meudon

A quelques kilomètres au sud de la place de la Concorde, sur les hauteurs de Meudon dans les Hauts-de-Seine subsistent quatorze réalisations de Jean Prouvé. Des maisons industrialisées construites entre 1950 et 1952 pour répondre aux besoins urgents de relogement de l’après-guerre.

Des maisons préfabriquées dans les ateliers Prouvé près de Nancy étaient déstinées aux plus démunis. Censées être provisoires, elles ont remarquablement résisté au temps, près de 70 ans après leur construction. Elles se négocient aujourd'hui des fortunes.

Reportage : B. Lopez / G. Bezou / P. Noublanche