Prix Landerneau à Virginie Despentes (Roman) et Fanny Chiarello (Découvertes)

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/02/2015 à 14H20, publié le 12/02/2015 à 10H20
Virginie Despentes fin janvier dernier.

Virginie Despentes fin janvier dernier.

© JACQUES DEMARTHON / AFP

Les prix Landerneau Roman et Découvertes ont été décernés respectivement le 11 février à Virginie Despentes pour "Vernon Subutex" (Grasset) et à Fanny Chiarello pour "Dans son propre rôle" (L'Olivier), parus tous deux en janvier. Cinq romans avaient été sélectionnés dans chacune des catégories par les libraires des Espaces culturels E.Leclerc.

Cinq romans avaient été sélectionnés dans chacune des catégories par les libraires des Espaces culturels E.Leclerc. Le jury de libraires était présidé cette année par le romancier, historien et critique d'art Adrien Goetz. Les deux lauréates recevront une dotation de 6.000 euros et leurs ouvrages bénéficieront d'une campagne de publicité, ont précisé les organisateurs.

Le retour gagnant de Virginie Despentes

Quatre ans et demi après "Apocalypse bébé" (Renaudot 2010), "Vernon Subutex 1", couronné par le prix Landerneau Roman, marque le grand retour de Virginie Despentes avec une histoire menée à cent à l'heure et des personnages désenchantés magnifiquement incarnés. Le deuxième volet sortira en mars.

Avec son style incisif, ses mots crus peignant une réalité prosaïque, la romancière et réalisatrice suit la dérive, à travers Paris, d'un ex-disquaire rescapé d'un monde disparu, Vernon Subutex, expulsé de chez lui après la mort par surdose d'une pop star qui lui a légué un testament filmé. Commence alors  une chasse à l'homme pour s'en emparer tandis que Vernon squatte plusieurs appartements... et finit dans la rue.
Le livre de Virginie Despentes "Vernon Subutex" © Grasset
Née le 13 juin 1969 à Nancy, Virginie Despentes a publié une dizaine de  livres depuis 1993. Deux ont été adaptés au cinéma sous sa direction : son  premier roman, "Baise moi", (film coréalisé avec Coralie Trinh Thi) et "Bye Bye Blondie". Elle a déjà reçu fin janvier le premier prix Anaïs Nin pour "Vernon Subutex  1".

Deux femmes

Au coeur du livre de Fanny Chiarello, "Dans son propre rôle", prix Landerneau Découvertes, la rencontre de deux jeunes femmes, l'une domestique, aphone à la suite d'un traumatisme, l'autre veuve de guerre. Réunies par hasard dans l'Angleterre d'après-guerre et liées par une passion commune pour l'opéra, leur rencontre va bouleverser leurs destins. Fanny Chiarello raconte le cheminement intérieur de ces deux femmes en quête d'absolu et d'émancipation.
Fanny Chiarello en 2010.

Fanny Chiarello en 2010.

© ANDERSEN ULF/SIPA
Lilloise, Fanny Chiarello est née en 1974. "Dans son propre rôle" est son troisième roman après "L'Eternité n'est pas si longue", en 2010, et "Une faiblesse de Carlotta Delmont" en 2013.
Le livre de Fanny Chiarello "Dans son propre rôle" © L'Olivier
En 2014, le prix Landerneau Roman avait été attribué à Hubert Mingarelli pour "L'homme qui avait soif" (Stock) et le prix Landerneau Découvertes à Anna Lisbeth Marek pour "Les conversations" (Phébus).