Un festival sur le Saint-Germain-des-Prés "baudelairien"

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 14/01/2010 à 09H26
Un festival sur le Saint-Germain-des-Prés "baudelairien"

Un festival sur le Saint-Germain-des-Prés "baudelairien"

© Culturebox

Le festival "Saint-Germain-des-Prés Baudelairien" se déroule du 13 au 16 janvier 2010. Il s'agit de faire revivre un certain esprit libertaire qui anima le quartier parisien, à l'époque de Baudelaire, et jusqu'à la disparition de Jean-Paul Sartre. Les spectacles de ce festival sont proposés au théâtre Mouffetard. Il s'agit de trois créations, "Saint-Germain dandy", "Saint-Germain poète", et "Saint-Germain rebelle". 38 comédiens se retrouvent sur scène pour célébrer le poète.

Immoralité hier, chef-d'oeuvre aujourd'hui. Des artistes ont souffert, de leur vivant, ont été incompris, ont connu parfois la folie, l'enfermement. Et soudain, lorsque le réconfort ne peut plus être apporté, lorsque le corps croupit sous terre et que l'esprit s'est envolé bien loin, on se met à reconnaître un génie, une oeuvre immense. Van Gogh, Séraphine, Baudelaire. Ils sont des centaines qui vécurent leur passion, mais moururent seuls ou dans le dénuement. En 1957, Charles Baudelaire publia la première version des "Fleurs du Mal", une sélection de cent poèmes. Le journal "Le Figaro" d'alors  décrivit ce recueil comme "immoral". Un procès eut lieu, sur la même accusation. Mais l'effet fut inverse, et attisa la curiosité des lecteurs. Aujourd'hui "Les fleurs du Mal" sont un classique, étudié à l'école. Le "Madame de Bovary", également étudié dans les salles des cours, connut le même sort, à la même époque. Flaubert fut alors taxé d'obscénité et d'immoralité...

A voir aussi sur Culturebox :
- le reportage consacré à la 
vente aux enchères record qui a eu lieu en décembre 2009, à Drouot pour des documents ayant appartenu à Charles Baudelaire.