« Thérèse Desqueyroux » : film posthume de Claude Miller en clôture à Cannes

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 27/05/2012 à 17H03
"Thérèse Desqueyroux" est le dernier film réalisé par Claude Miller, peu avant son décès le 5 avril dernier. Cette ultime réalisation clôturera le Festival après l'annonce du palmarès, dimanche 27 mai.

"Thérèse Desqueyroux" est le dernier film réalisé par Claude Miller, peu avant son décès le 5 avril dernier. Cette ultime réalisation clôturera le Festival après l'annonce du palmarès, dimanche 27 mai.

© UGC Distribution

Disparu fin avril, Claude Miller ne pouvait qu’être honoré en cette conclusion de ce 65e Festival, avec son film posthume, adaptation du roman de François Mauriac (1927) et remake du film de Georges Franju, éponyme de 1962, « Thérèse Desqueyroux ».

Mais à quoi bon, Peut-on rivaliser avec Franju ? Peut-être, mais seulement pour lui apporter de la couleur, et ce n’est pas forcément de circonstance. Bonne surprise du film : la prestation de Gilles Lellouche, parfait en Desqueyroux notable qui défend sa famille, son statut, son petit rang.

Thérèse Desqueyroux : extrait

Dernier film de Claude Miller, « Thérèse Desqueyroux » laisse un goût mitigé. Héritier direct de Truffaut, il laissera plus sa trace avec « La première façon de marché », « Garde à vue », « L’Effrontée » et « La Petite voleuse ».

Mais nous ne cracherons pas dans la soupe pour cette adaptation, ultime film d’un metteur en scène de talent, qui a choisi un sujet en phase avec sa thématique suprême : la femme et l’enfance. Chapeau, l’artiste.