«Yahia Yaïch, Amnesia» ou la dictature vue par le théâtre tunisien

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 17/07/2011 à 11H48
«Yahia Yaïch, Amnesia» ou la dictature vue par le théâtre tunisien

«Yahia Yaïch, Amnesia» ou la dictature vue par le théâtre tunisien

© Culturebox

La compagnie tunisienne Familia Productions était déjà venue au festival d'Avignon avec "Junun". Elle récidive cette année avec "Yahia Yaïch, Amnesia", une pièce prémonitoire sur la chute d'une dictature. Un théâtre chorégraphié, sans décor, avec des chaises pour seul accessoire. La dépossession de la mémoire d'un peuple est révélée au grand jour par des comédiens qui incarnent plusieurs rôles, de la police politique à la médecine de contrôle. Une pièce qui tourne en Europe, alors que devant les événements en Syrie la compagnie a annulé ses représentations au Proche-Orient.

Fadhel Jaïbi et Jalila Baccar sont les deux auteurs de cette pièce. Ils l'ont créée en avril 2010, bien avant les événements que l'on connait. Dans leur pays, ils ont connu la censure, l'obligation de couper des morceaux de dialogues. Ils ont résisté, contourné les interdictions, et diffusé leur travail au delà des frontières. Aujourd'hui l'aventure prend un autre tour. Amnesia est présenté au festival d'Avignon à la salle du Montfavet jusqu'au 17 juillet 2011.

A voir aussi sur Culturebox :
- Sarkha--Le-cri-de-l'école-nationale-des-arts-du-cirque-de-Tunis
- Emel Mathlouthi : la voix du soleil
- Les autres vidéos Festival d'Avignon
- Tous les festivals été 2011