Une tournée théâtrale en mobylettes en Bourgogne

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/07/2009 à 14H57
Une tournée théâtrale en mobylettes en Bourgogne

Une tournée théâtrale en mobylettes en Bourgogne

© Culturebox

Pernand-Vergelesses n'est pas seulement un beau village dans une région viticole. En 1925, Jacques Copeau s'installe ici avec sa troupe. Dans une vie antérieure, il a fondé le théâtre du Vieux Colombier à Paris et il a participé à la création de la Nouvelle Revue française, avec André Gide et Jean Shlumberger. Désormais, il souhaite aller à la rencontre "d'un public moins frivole, moins distrait, moins surmené de plaisir, moins énervé par les variations constantes de la mode, moins détraqué dans son goût et moins affolé dans son jugement que le public de Paris", écrit-il alors. Les débuts sont un échec. Les pièces n'attirent pas les foules, des comédiens repartent vers la capitale. Copeau simplifie sa mise en scène pour aller sur la voie publique à la rencontre des habitants. La troupe monte des estrades sur les places des villages. La magie opère et ouvre la voie à un nouveau théâtre. L'écrivain Albert Camus a rendu un jour hommage à l'oeuvre de Copeau en une phrase : "Dans l'histoire du théâtre français, il y a deux périodes : avant et après Copeau".

>> Voir tous les épisodes de la série