Les frères Berling lancent le "billet suspendu" pour les démunis au Théâtre Liberté de Toulon

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/06/2015 à 10H23
Les frères Philippe et Charles Berling dirigent le Théâtre Liberté de Toulon qui lance le "billet suspendu". 

Les frères Philippe et Charles Berling dirigent le Théâtre Liberté de Toulon qui lance le "billet suspendu". 

© BORIS HORVAT / AFP

Le Théâtre Liberté de Toulon, dirigé par les frères Charles et Philippe Berling, lance un geste solidaire, "le billet suspendu", une première dans un théâtre en France selon son codirecteur, le metteur en scène Philippe Berling.

Le principe est d'offrir une place de spectacle à des personnes qui n'ont pas les moyens d'assister à une représentation. Le billet offert est effectivement suspendu dans le hall du théâtre sur un fil à linge, d'où le bénéficiaire ira le décrocher pour se présenter à la caisse, muni de justificatifs (étudiant boursier, bénéficiaire de droits sociaux).

Un billet suspendu pour 20 euros 

"On a eu l'idée à partir des cafés suspendus", qui permettent au consommateur d'un petit noir d'offrir un café à quelqu'un qui n'en aurait pas les moyens, explique Philippe Berling. La pratique est maintenant courante dans plusieurs villes françaises, suivie des "livres suspendus" dans certaines librairies, mais aucun théâtre n'avait encore lancé le billet suspendu.

Les billets suspendus sont disponibles à la billetterie du théâtre pour 20 euros et grâce à la loi sur le mécénat, le donateur pourra bénéficier d'une déduction fiscale. "En général, l'acheteur du billet et le bénéficiaire ne se rencontrent pas, c'est une belle idée", estime-t-il.

L'initiative a seulement un mois, et il est trop tôt pour en tirer un bilan. "Ce n'est pas encore dans les moeurs, les gens savent pas ce que c'est, on en a vendu quelques uns mais il faut que l'idée s'installe", remarque-t-il. 

Le Théâtre Liberté, où les frères Berling entameront à la rentrée leur cinquième saison, produit de nombreux spectacles dont "Meursaults" que va mettre en scène Philippe Berling, à partir de "Meursault contre-enquête" de Kamel Daoud. Le livre, écrit comme en miroir de "L'Etranger" d'Albert Camus a obtenu le Goncourt du premier roman 2015. La pièce sera créé le 21 juillet au  Festival d'Avignon. Le théâtre Liberté est fréquenté par 50.000 spectateurs par an. Il pratique aussi un "tarif solidaire" à 5 euros pour les bénéficiaires des minima sociaux.