"Tout un homme" quand la France faisait travailler les immigrés à la mine

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/03/2012 à 16H19
"Tout un homme" de Jean Paul Wenzel

"Tout un homme" de Jean Paul Wenzel

© France 3 - Culturebox

La dernière création de Jean-Paul Wenzel au Carreau de Forbach narre l'histoire d'Ahmed, Saïd ou Omar, des jeunes algériens ou marocains qui quittent leur terre d'origine pour venir travailler à la mine en Lorraine. Un gouffre qui avale ces hommes et transforme la peau dorée de leurs visages en "gueules noires" du charbon. "Tout un homme" est à découvrir jusqu'au 17 mars 2012.

La Lorraine terre de mine et de charbon, était aussi terre d'accueil pour les immigrés. Le fort besoin de main d'oeuvre fait apparaître deux vagues d'immigration dans cette région. D'abord les italiens au sortir de la guerre, puis dans les années 60, les espagnols et les maghrébins. Le recrutement en Algérie (ancienne colonie française) est envisagé par les patrons français comme une manière de détourner la décolonisation et d'empêcher un soulèvement politique. En 1970, 200 000 algériens et 230 000 marocains étaient recensés en Lorraine.

 

 

Le spectacle est l'adaptation théâtrale du récit "Tout un homme" de Jean-Paul Wenzel, paru en Janvier 2011 aux Editions Autrement (collection Littérature)

La création au carreau de Forbach de cette pièce de théâtre par Dorénavant-Cie sera suivie d’une tournée nationale et d’une reprise au Théâtre des Amandiers de Nanterre en Novembre 2012.