Tim Robbins à Fourvière : "On n'a pas besoin de millions de dollars pour jouer"

Par @OlivierFlandin
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/06/2015 à 12H01
Tim Robbins à Fourvière © PHOTOPQR/LE PROGRES

L’acteur américain est le parrain des Nuits de Fourvière 2015 avec une triple actualité à Lyon : l’ouverture du festival avec sa compagnie de théâtre pour "Le songe d’une Nuit d’été" de Shakespeare, un concert événement avec ses amis musiciens et une soirée cinéma à l’Institut Lumière.

Tim Robbins est très connu pour ses rôles au cinéma, dans une quarantaine films, mais on connaît moins sa passion pour la musique et sa compagnie de théâtre, l’"Actors gang", qu’il a créé il y a 30 ans à Los Angeles.

Dépoussiérer  les grands classiques 

Tim Robbins met en scène au théâtre de l’Odéon de Fourvière une version très personnelle du "Songe d’une Nuit d’été" de Shakespeare. "Quand on a décidé de faire cette pièce on était dans une situation économique très compliquée (aux Etats-Unis) avec beaucoup de colère chez les gens […] On a essayé d’illuminer l’esprit de l’être humain, d’affirmer l’amour et le pardon", a-t-il confié à France 3 Rhône-Alpes.

Il explique aussi être impressionné par le décor de vieilles pierres et le panorama du Théâtre antique de Fourvière sur les hauteurs de la ville : "on a l’impression de faire "Le songe d’une nuit d’été" pour nos ancêtres… on se sent vraiment tout petit quand on est ici".


Tim Robbins a imaginé  une mise en scène un peu dingue, très vivante, qui passe d’un quiproquo à l’autre dans une joyeuse confusion. Fées, elfes et lutins se croisent et se moquent de la folie des mortels, autour d’une invitation à cesser de se battre pour changer le monde.

En coulisses, le metteur en scène demande beaucoup d’investissement humain à ses acteurs : "On n'a pas besoins de millions de dollars pour jouer, on a besoin d’acteurs, de corps, d’inventivité et de courage".

Reportage : S.Adam, C.Cherry-Pellat, F. Pedreno, D. Mollard


Un concert entre amis 

Passionné de théâtre depuis l’enfance, Tim Robbins est aussi un fou de musique : son père (The Highwaymen) et son grand-père étaient musiciens, tout comme son fils, Miles, qui sera sur scène avec lui pour le concert événement de vendredi soir sur la grande scène de Fourvière.

Il a pour l’occasion réuni toute une bande de prestigieux amis, comme Chris Spedding (Tom Waits, Paul MAcCartney,…), Roger Eno (le frère de Brian), Noël Langley (Radiohead). La soirée est organisée sous la houlette du producteur new-yorkais Hal Willner, qui a enregistré son premier album de chansons originales en 2010 aux accents de country, de folk et de rock.


Invité de l’Institut Lumière, Tim Robbins va également être amené à présenter le film qu’il a réalisé en 1996, "La dernière marche", avec  Susan Sarandon (son ex-femme) et Sean Pen. Il confie aujourd’hui "souhaiter faire plus de films", mêmes s’il s'estime déjà très occupé par ses multiples activités artistiques, et ses séries comme "The Brink" sur HBO.

Tim Robbins aux Nuits de Fourvière

"Le songe d’une nuit d’été" de William Shakespeare  jusqu’au 4 juin à 21 h30 – 25 à 30 euros
Concert "Tim Robbins and friends"  le 5 juin à 21 h  - 40 euros
Invitation à Tim Robbins à l’Institut Lumière le 3 juin à 20h30