Thomas Fersen joue au soldat sur une musique de Stravinsky

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/02/2012 à 17H02
Thomas Fersen, l'inclassable

Thomas Fersen, l'inclassable

© Valérie Mathilde

Inclassable Thomas Fersen. L'auteur-compositeur-interprète est sur les planches du Théâtre de la Renaissance d'Oullins (Rhône) jusqu'au 5 février pour "Histoire du soldat", un conte musical de Charles-Ferdinand Ramuz et Igor Stravinsky, dans lequel le chanteur interprète à lui seul trois rôles. Mis en scène par Roland Auzet, ce spectacle emmène le spectateur dans un univers étrange qui va comme un gant à Thomas Fersen. La pièce sera ensuite jouée en tournée.

Un poète. Voilà ce que cherchait Roland Auzet pour porter l'ensemble des personnages de cette "Histoire du soldat". Autant dire que Thomas Fersen était LE bon artiste pour endosser à la fois le rôle d'un déserteur, d'une princesse et du Diable. Peut-être que pour interpréter un homme en proie aux doutes, au parcours sinueux, il fallait quelqu'un qui ait emprunté lui-même des chemins de traverse pour avancer dans la vie ?


Fils d'un employé de banque et d'une infirmière vivant à Paris, Thomas Fersen a commencé très tôt la musique et notamment la guitare à l'âge de 15 ans. Mais c'est le parcours bac scientifique, service militaire et études d'électronique qui l'emportera d'abord. Oh pas longtemps car le virus de la musique est bien présent, poussant notre adolescent à créer deux groupes de rock, UU et Figure of Fun. Un autre virus s'empare du jeune Thomas, celui du voyage : il partira deux mois en Amérique Latine puis en Scandinavie où il va commencer à écrire ses propres chansons. A son retour en France, il fait des petits boulots tout en chantant avec son épouse pianiste dans les pianos bars. C'est là qu'il rencontre le guitariste Vincent Frèrebeau qui travaille alors pour le label Vogue. Suivront deux 45 tours, en 1988 et 1990, qui n'auront pas de succès. Retour à la case piano-bars où Thomas Fersen peaufine son style et son répertoire. Une étape salutaire car en 1993 sort "Le Bal des Oiseaux", un album enregistré en une semaine en Bretagne, dans un vieux cinéma transformé en studio. Le succès est au rendez-vous tant du côté des critiques que du public.

La "patte" Fersen est déjà là avec une poésie à la fois tendre et gouailleuse. Sur scène, l'artiste se révèle très à l'aise et cette aisance sera l'une des clés d'un succès qui ne se démentira pas.  Chacun de ses huit albums dessine un univers particulier qui au fil du temps devient de plus en plus créatif, à la fois précis dans les mots et surréaliste dans l'esprit. Son dernier album, "Je suis au Paradis" sorti en 2011 (Label Tôt ou Tard), est ainsi peuplé de loup-garou, de concierge à tête de momies et de vampires et d'enfant sorcière.

Avec un tel univers, on se dit que "Histoire du soldat" était faite pour lui. Ce conte a été créé en 1918 à Lausanne. A l'époque, Le compositeur Igor Stravinsky est réfugié en Suisse pour cause de Révolution russe. Il rencontre alors l'écrivain et poète helvète Charles-Ferdinand Ramuz. Ensemble, il créent "Histoire du soldat" en s'inspirant d'un conte populaire russe, "Le Déserteur et le Diable". Les deux hommes avaient prévu une instrumentation très réduite pour permettre au spectacle de tourner facilement dans les villages suisses. Mais la propagation de la grippe espagnole les empêcha de mener à bien ce projet. Le spectacle ne fut joué qu'une fois à Lausanne en septembre 1918 avant d'être  repris à de très nombreuses reprises, relu, remis en scène, devenant ainsi un des spectacles musicaux le plus joué.
Musicien, percussionniste et compositeur, Roland Auzet a repris l'idée de ce dispositif léger avec une partition interprétée par 7 musiciens de l'Ensemble Instrumental de la Haute Ecole de Musique de Lausanne. Moins d'un an après son arrivée comme directeur du Théâtre de la Renaissance à Oullins, il signe sa première création. Après cette ville du Rhône, "Histoire du soldat" partira ainsi en tournée avec un passage par la Suisse du 14 au 23 février.

"Histoire du Soldat" de Roland Auzet avec Thomas Fersen au Théâtre de la Renaissance -  7 rue Orsel 69600 Oullins jusqu'au 5 févier 2012