L’univers féérique de François Delarozière au Musée des Beaux-Arts de Calais

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 22/06/2016 à 17H37
Maquette de l'araignée Kumo (2008) - Compagnie La Machine

Maquette de l'araignée Kumo (2008) - Compagnie La Machine

© Culturebox / Capture d'écran

Alors que le cheval-dragon Long Ma s’apprête à se réveiller pour 4 jours de spectacle dans les rues de Calais, le musée des Beaux-arts de la ville propose tout l’été au public de plonger dans l’univers féerique de François Delarozière, le directeur artistique de la compagnie nantaise La Machine

On ne présente plus l’emblématique directeur de La Machine, bricoleur de génie, passé maître dans l’art de susciter des émotions, et fidèle de Calais depuis une vingtaine d’années. Et alors que la ville s’apprête à vivre, du 23 au 26 juin, 4 jours de spectacle grandiose avec deux machines monumentales, le cheval-dragon Long Ma et l’araignée Kumo, le musée des Beaux-arts s’associe à l’évènement en accueillant en son sein plusieurs créations de François Delarozière.

Reportage : C. Lepine, P. Mahieu, F. Lefebure
 
Une exposition évènement car c’est la première fois que ces machines créées pour des spectacles de rue sont exposées dans un musée. Les pièces présentées ici proviennent de trois spectacles de La Machine : "La Symphonie mécanique", créée en 2003, et ses machines à musique délirantes comme la roue à guitares ou la centrale-batterie ; "L’Expédition végétale" et sa serre volante, montée en 2010, et enfin "Le Dîner des Petites Mécaniques", créé en 2010 également, qui revisitaient les arts de la table.

Les visiteurs pourront également découvrir des dessins originaux de François Delarozière, des projections vidéo et la maquette de l’araignée Kumo. 

Extraordinaires Machines Affiche © DR