Coup d'envoi du festival d'Aurillac : le théâtre de rue, une arme de résistance

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/08/2014 à 17H08
Aurillac, le nouveau visuel © Festival d'Aurillac

Le plus grand festival de théâtre de rue en France débute ce mercredi à Aurillac. Pour la 29ème édition, le rendez-vous se transforme en une "grande foire du désordre et des idées". Les spectateurs sont invités à réfléchir sur la société et sur la tentation extrémiste au travers des différents spectacles proposés.

Aurillac est chaque année à la pointe de la création, avec 20 nouveaux spectacles  et 500 compagnies présentes dans le off et dans le in. Près de 100.000 spectateurs arpenteront les rues de la préfecture du Cantal jusqu'à dimanche. Pouvoir, argent, transsexualité, vivre-ensemble, écologie, colère, résistance, autant de thème évoqués cette année, en écho à notre société.

Parmi les temps forts de cette édition, Le KompleXKapharnaüM, de Villeurbanne, proposera Do Not Clean, sur la mise en marge de certains groupes et individus, dans un monde très uniformisé qui écarte volontiers les exclus au même titre que les déchets. Le Groupe F enflammera la ville sur une ode à la diversité. Les Espagnols de Kamchatka met en scène des êtres qui rêvent de contacts, de caresses, de relations. La Passante fera un éloge de la lenteur...    

En fil rouge, au Parapluie (la scène nationale d'Aurillac), le groupe Merci qui propose Trust, montrera ces zones d'attente en marge des crises, des crashes, des perturbations économiques. En voici ci-dessous une évocation.

Le reportage de Valérie Riffard, Laurent Pastural, Lydie Ribes, Laurent Janin :


Le festival international de théâtre de rue d'Aurillac se déroule jusqu'au dimanche 24 août.