Polémique sur le sort d'un homard dans une pièce de Rodrigo Garcia

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 08/04/2015 à 11H50
Homards en vente au Tréport © THOMAS MUNCKE / DPA / dpa Picture-Alliance

Le nouveau patron du Centre Dramatique de Montpellier, Rodrigo Garcia, est la cible des défenseurs des droits des animaux. Un collectif s'est monté pour faire interdire sa pièce "Accidens", dans laquelle un homard est découpé vivant avant d'être mangé. Une pétition en ligne a recueilli 29 000 signatures.

"Accidens" est une pièce écrite par Rodrigo Garcia en 2010. Dans celle-ci, un comédien tranche en morceaux un homard vivant, selon une recette confiée par un  grand chef, avant le de cuire, et de le manger.

Pour l'auteur et metteur en scène, cet acte primitif permet de traiter de la vie, de la nécessité de survivre, dans une fable poétique. Pour certains défenseurs des animaux, il s'agit d'un acte de barbarie. Au début de l'année, ils ont lancé une pétition qui a fini par recueillir 29 000 signatures. Pas de quoi impressionner le maire de Montpellier qui s'est refusé à annuler le spectacle.

Ce n'est pas la première fois que l'artiste Rodrio Garcia suscite l'ire de certains milieux radicaux. En 2011, des catholiques fondamentalistes et des nationalistes avaient violemment manifesté en France contre sa pièce "Golgota Picnic" qui mettait en scène très librement le Christ.

Reportage :  Valérie Cohen-Luxey, Nicolas Chatail, Virginie Portela-Rosa :
Le principal concerné a réagi fin février sur son blog, avec une longue lettre commençant par "Vous êtes tous des idiots". Il dit notamment dans cette missive :

"Je veux dire que si dans le monde meurent chaque jour environ cent mille homards sur les tables des restaurants (et dans les maisons aussi, moi par exemple je les cuisine et les mange à la maison, ce qui revient deux fois moins cher), il se trouve que le seul homard qui meurt pour une cause poétique, c'est le nôtre (car si les gens les pêchent c’est pour les manger, par pour les prendre comme animaux de compagnie).
Et ça, ça vous dérange terriblement.
Ça vous embête que nous nous exprimions librement.
Vous portez un dictateur en vous et je n’ai pas pitié de vous."
"Accidens" de Rodrigo Garcia jusqu'au 10 avril sur la scène du hTh (CDN de Montpellier) deux représentations par jour, à 19 heures et à 21 heures.