Pio Marmaï dans la peau de Roberto Zucco : "Éprouvant et jubilatoire"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/11/2015 à 18H25
Pio Marmaï bousculé par le rôle de "Roberto Zucco" de Bernard-Marie Koltès mis en scène par Richard Brunel à la Comédie de Valence

Pio Marmaï bousculé par le rôle de "Roberto Zucco" de Bernard-Marie Koltès mis en scène par Richard Brunel à la Comédie de Valence

© France 3 / Culturebox

"Roberto Zucco" débarque sur la scène de la Comédie de Valence. Pour le rôle titre du tueur en série à la beauté brûlante, le metteur en scène Richard Brunel a choisi le comédien Pio Marmaï. En attendant les représentations officielles du 12 au 19 novembre 2015, les douze acteurs de la troupe ont offert aux Valentinois une répétition publique. Le spectacle partira en tournée dans toute la France.

Le metteur en scène Richard Brunel s'empare du "Roberto Zucco" de Bernard-Marie Koltès. Ce fut l'une des dernières pièces écrites par le dramaturge avant sa disparition prématurée en 1989. La Comédie de Valence propose ainsi, jusqu'au 19 novembre 2015, cette nouvelle création avec dans le rôle du jeune homme qui sema la terreur dans les années 80, Pio Marmaï.

Une équipe de France 3 Valence a pu assister à la répétition publique que le metteur en scène et sa troupe ont offert lundi 2 novembre.

Reportage : Hugo Chapelon, Stéphane Hyvon, Didier Moncel, Isabelle Murat

Un rôle usant et jubilatoire 

S'il a fait ses armes sur les planches (Conservatoire de Créteil, Comédie de Saint-Etienne), le comédien Pio Marmaï est plus habitué aux plateaux de cinéma. Le personnage de "Roberto Zucco", animé d'une violence intrinsèque, qui tue de sang froid plusieurs fois, est un challenge à la fois physique et moral. À force de longues répétions, l'acteur commence à trouver le rôle, "c'est assez jubilatoire" assure-t-il.
Roberto Zucco Pio Marmaï © France 3 / Culturebox

Work in Progress

À la fois interactive et ultime vision de création, la répétition publique est pour le metteur en scène et la troupe de comédiens le premier test d'émotion. "Une répétition en public, ça me permet de travailler avec le regard d'autres en présence et comme ils sont présents, mon regard se modifie un peu", analyse Richard Brunel.

Pour les spectateurs, pouvoir assister à l'acte de création et au travail d'acteurs, c'est aussi pouvoir toucher la scène de plus près. 
Le metteur en scène Richard Brunel lors de la répétition publique de "Roberto Zucco" à Valence

Le metteur en scène Richard Brunel lors de la répétition publique de "Roberto Zucco" à Valence

© France 3 / Culturebox

Du fait divers à la scène

On fait moins de cas aujourd'hui lorsqu'un fait-divers est adapté dans les mois qui suivent pour la télévision ou le cinéma. En 1989 en revanche, le choix de Bernard-Marie Koltès de faire une pièce sur le tueur en série italien Roberto Succo fit scandale. L'homme avait terrorisé la Savoie. La pièce, elle, ne condamnait pas l'homme, ne portait pas de jugement. L'affaire servait de prétexte à une démonstration de la violence générale de la société actuelle.

Le vrai Roberto Zucco a tué ses deux parents en 1981, en Italie. Il a alors été déclaré schizophrène et interné pour une durée de 10 ans. 5 ans plus tard il s'échappe de l'asile. S'ensuit alors une cavale  en Italie, en Suisse et en France, durant laquelle il commet des cambriolages, viole, et tue. Il est finalement interpellé quelques mois plus tard. Il se suicide avant de passer en jugement. 

"Roberto Zucco" à la Comédie de Valence 
Mise en scène Richard Brunel
Du 12 au 19 novembre 2015

Puis en tournée en France : 
-13 > 16 janvier 2016 au Théâtre National de Toulouse
- 29 janvier > 20 fév 2016 au théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis (93)
- 02 > 4 mars 2016 au théâtre de Caen 
- 10 > 12 mars 2016 au CDN d'Orléans
-17 et 18 mars 2016 à la Comédie de Clermont-Ferrand