Olivier Py : l'austérité dans la culture, "c'est du meurtre"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/05/2014 à 11H01
Olivier Py le 20 mars 2014 à Avignon.

Olivier Py le 20 mars 2014 à Avignon.

© Bertrand Langlois / AFP

Le directeur du festival d'Avignon Olivier Py a estimé que la politique d'austérité dans le domaine de la culture était un "meurtre", samedi matin sur France Inter.

"La situation de crise a réduit les budgets du ministère de la Culture. Je pense que c'est une mauvaise idée. Dans l'ensemble, la politique d'austérité me semble une très mauvaise politique. Et la politique d'austérité au ministère de la Culture, c'est du meurtre, tout simplement !", a-t-il déclaré, rappelant que son festival avait été touché par "un gel de 7%" de son budget.

Des économies "idéologiques"
"Dans des économies qui sont aussi fragiles et, finalement aussi pauvres, ce sont des économies qui sont idéologiques", a jugé Olivier Py. "Par exemple, la ville d'Avignon met dans le festival 1,9 million, mais, en échange, la ville gagne 25 millions. Donc, il faut arrêter de considérer que la culture est une sorte de luxe nécessaire à la civilisation, c'est un secteur économique de pointe ! C'est pour ça que les politiques d'austérité ne sont pas justes dans ce secteur", a-t-il insisté, expliquant que cette édition du festival serait centrée sur "la découverte et la jeunesse".

Olivier Py, chargé de diriger le Festival d'Avignon depuis septembre 2013, avait menacé, entre les deux tours des élections municipales de mars, de délocaliser la manifestation si l'extrême droite emportait le scrutin. Finalement, la candidate socialiste Cécile Helle s'est imposée au second tour.