Festival "Filmer le travail" : avec "Nobody" vivez en direct les dérives du management moderne

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/02/2016 à 18H23
"Nobody" de Cyril Teste et du collectif MXM présenté au festival "Filmer le Travail de Poitiers

"Nobody" de Cyril Teste et du collectif MXM présenté au festival "Filmer le Travail de Poitiers

© France 3 / Culturebox

"Nobody", la dernière création de Cyril Teste et son collectif MxM, s'appuie sur le texte politique de Falk Richter qui démonte les techniques manageriales abruptes et violentes de certaines entreprises. La performance filmique et théâtrale était programmée dans le très militant festival de Poitiers "Filmer le Travail", dont la 7e édition s'achève dimanche.

"Nobody" immerge le spectateur dans un dispositif cinématographique en temps réel. Le public devient alors complice de la création en assistant simultanément à la projection du film et à sa fabrication.

À partir de l’œuvre politique de Falk Richter, le collectif MxM élabore un scénario inédit sur les dérives managériales et la déshumanisation au travail.

Présentée dans le cadre du festival "Filmer le Travail", cette pièce trouve toute sa place dans la programmation. Elle rappelle la grosse dégringolade des techniques de management des dernières années. Selon Jean-Paul Gehin, le président du festival : "les nouvelles formes de ressources humaines posent problème, c'est celles qui ont conduit à réfléchir sur la souffrance".

Reportage : I. Hirsch / F. Tabuteau / M. Naudin


Benchmarking et risques psychosociaux

Jean Personne est consultant en restructuration d’entreprise. Héros cynique d’un jeu dont il n’a pas le contrôle, à la fois acteur de l’éviction des autres et de sa déchéance, Jean perd pied et s’enfonce dans une torpeur où s’abattent ses peurs et les réminiscences de sa vie privée.

Derrière la vitre, on les regarde s'observer. Tous soumis aux lois du "benchmarking", ils notent, évaluent, évincent leurs semblables.

"C'est un système de surveillance collective qui induit la souffrance et le mal-être et ça pose question sur l'épanouissement des êtres au travail et la manière de constituer ces schémas dangereux", souligne le metteur en scène Cyril Teste. 
Nobody 2 © France 3 / Culturebox