"La brique", un hommage théâtral aux corons du Pas-de-Calais

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/12/2015 à 15H16
Guy Alloucherie partage la scène avec des briques

Guy Alloucherie partage la scène avec des briques

© DDM

Seul en scène, le comédien Guy Alloucherie se met dans la peau d'une brique pour raconter ses souvenirs d'enfance dans le bassin minier du Pas-de-Calais. Fils de mineur élevé dans les corons, il rend hommage à cette terre et à ses habitants, ces "humbles" qu'on n'entend jamais. Créée en 2012, la pièce a été présentée sur de nombreuses scènes. Elle était hier soir au théâtre du Safran, à Amiens.

Reportage : Arrantxa Belderrain et Benoît Henrion

"Une brique, c'est rigide, c'est droit, c'est plat, ça se soumet facilement, ça fait pas d'histoire. On a été éduqué comme ça. Pas se faire remarquer. Disparaître derrière l'affiche. Passer inaperçu. Aller voir ailleurs si j'y suis. Se fondre dans le paysage. Va-t-en surtout pas te faire remarquer, qu'elle disait ma mère". 

Un émigré de l'intérieur

En quelques phrases, Guy Alloucherie résume bien l'état d'esprit des habitants des corons : toujours faire profil bas et ne jamais l'ouvrir, au risque de ne plus rien penser. Longtemps fâché avec ses origines, il a d'abord voulu fuir sa cité minière de Ferfay, à une vingtaine de kilomètres de Béthune. Pétri d'un complexe d'infériorité, il s'est longtemps considéré comme un "émigré de l'intérieur". Puis, après avoir fait sa place dans l'univers du théâtre, il a décidé de revenir sur ses pas. Créée en 1997, sa compagnie Hendrick Van Der Zee s'est installée à Loos-en-Gohelle, au pied d'un terril qui abrite aujourd'hui la Scène Nationale Culture Commune. 

Un ambassadeur de la culture ouvrière

Après avoir renié les gens des corons qui n'allaient jamais au théâtre, Guy Alloucherie a choisi d'écrire et de jouer pour eux. Avec eux. Il est devenu un militant et un ambassadeur de la culture ouvrière, populaire. Auteur, metteur en scène et comédien, il recueille la parole des habitants du bassin minier et puise son inspiration auprès d'eux. 

Depuis 2012, le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Considéré comme un "trésor de l'humanité", il a été distingué au titre de "paysage culturel", "oeuvre conjuguée de l'homme et de la nature".
La brique de Guy Alloucherie n'est donc pas un simple pavé de terre argileuse. Elle fait désormais partie du patrimoine et symbolise un monde modeste, humble, mais "solidaire" et avec "une conscience politique" souligne l'auteur. Sa pièce est un hommage à ces ouvriers "oubliés de tous" et "traités comme des moins que rien" depuis la fermeture des mines. 

Guy Alloucherie et sa brique © Jérémie Bernaert

La brique
Ecrit et mis en scène par Guy Alloucherie