"L'aigle à deux têtes", le drame romantique de Jean Cocteau, revient sur scène

Par @Culturebox
Mis à jour le 23/01/2017 à 18H21, publié le 23/01/2017 à 12H05
Delphine Depardieu et Alexis Moncorgé 

Delphine Depardieu et Alexis Moncorgé 

© France 3 / capture d'écran

Delphine Depardieu et Alexis Moncorgé reprennent la pièce mythique créée après-guerre par Edwige Feuillère et Jean Marais. L'histoire d'une reine qui vit recluse, dans le souvenir de son mari assassiné, et qui va retrouver l'amour grâce à un jeune poète anarchiste. Un conte fantastique à (re)découvrir sur la scène du théâtre du Ranelagh, à Paris, jusqu'au 30 mars.

Reportage : J. Mirande / I. Audin / R. Supe / M. Susini
Ecrite en 1944, "L'Aigle à deux têtes" reste une pièce assez méconnue de Jean Cocteau. Elle fut créée deux ans plus tard au théâtre Hébertot, à Paris, avec Edwige Feuillère et Jean Marais, puis adaptée au cinéma avec la même distribution en 1948. 
Affiche L'Aigle à deux têtes
L'idée première de Cocteau était de confronter "une reine d'esprit anarchiste et un anarchiste d'esprit royal".

Il s'est librement inspiré de la mort de Louis II de Bavière qui sombra dans la folie et mourut tragiquement lors de son internement au château de Berg. Pour le personnage de la reine, le dramaturge prit pour modèle la cousine de Louis II, Elisabeth d'Autriche, plus connue sous le nom de "Sissi". 
Alexis Moncorgé et Delphine Depardieu 

Alexis Moncorgé et Delphine Depardieu 

© France 3 Ile-de-France
La pièce raconte l'histoire d'une jeune reine dont l'époux a été assassiné dix ans auparavant. Depuis, elle s'est retirée du monde et demeure enfermée dans son château de Krantz, dans un pays indéterminé, mais qui évoque l'Autriche à l'époque de sa décadence, vers la fin du XIXe siècle. Voilée, elle n'accepte de montrer son visage qu'à sa fidèle servante et lectrice. Sa vie bascule le soir du dixième anniversaire de la mort de son mari, lorsqu'un jeune individu apparaît soudainement dans ses appartements. C'est Stanislas, un poète anarchiste venu pour la tuer. Il est blessé et poursuivi par la police du royaume. Contre toute attente, la reine va cacher le jeune homme, sosie de son défunt mari. Lui est surpris par cette belle et jeune souveraine, très différente de celle qu'on lui a décrit. Un amour fulgurant et intense va alors leur faire vivre trois jours passionnés. 

Petit-fils de Gabin et nièce de Depardieu 

Le rôle de Stanislas est repris par Alexis Moncorgé, petit-fils de Jean Gabin. Le comédien de 28 ans s'est illustré à plusieurs reprises sur les planches, notamment dans "Amok" de Stefan Zweig, dont il a signé l'adaptation au théâtre et qui lui a valu le Molière 2016 de la révélation masculine.
 
A ses côtés, Delphine Depardieu, fille du producteur Alain Depardieu et nièce de Gérard, incarne la reine. A bientôt 38 ans, elle partage la même passion du théâtre que son partenaire avec près d'une vingtaine de pièces à son actif. 
Alexis Moncorgé et Delphine Depardieu 

Alexis Moncorgé et Delphine Depardieu 

© Capture d'écran France 3 Ile-de-France
L'Aigle à 2 têtes