"Kant" de Jon Fosse : l'enfant face à l'univers dans un conte high-tech

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/01/2016 à 16H51
Kristoffer face à ses questions métaphysiques dans sa chambre 

Kristoffer face à ses questions métaphysiques dans sa chambre 

© Capture d'image France3/Culturebox

Le conte philosophique pour enfants du norvégien Jon Fosse revu et corrigé par Ex Voto à la Lune. La compagnie d’Emilie-Anna Maillet plonge le jeune public dans un monde magique et numérique pour aborder la question de l’univers.

Vidéo 3 D, hologrammes… "Kant" a pris un coup de jeune sous la baguette numérique de la compagnie Ex Voto à la Lune. A ce spectacle pour enfants s’ajoutent deux ateliers interactifs. Un tryptique transmedia dont le thème est toujours l’infini.   

Reportage : E.Rivallain / Y. Schmitt / P. Gomez

L’univers a-t-il une fin ?  

Conte philosophique pour enfants, "Kant" écrit par l’auteur contemporain norvégien Jon Fosse  aborde les peurs d’un garçon de 8 ans face à l’immensité et au vertige que celle-ci provoque. L’enfant, qui se prénomme Kristoffer, s'interroge sur l’univers. A-t-il une fin ? Si oui, que se passe-t-il après ?

Du spectacle au labyrinthe cosmogonique

A ces questions métaphysiques, la compagnie francilienne Ex Voto à la Lune répond par un spectacle. Cinquante minutes de vidéo 3 D, d’hologrammes à partir du texte de Jon Fosse. A la fin de la pièce, ce voyage entre réalité et fiction se poursuit. Le spectateur est invité à une séquence de 5 minutes dans la chambre de Kristoffer. Une immersion au cœur des doutes existentiels de l’enfant via un casque de réalité virtuelle. Et pour terminer, le jeune public a enfin quelques réponses à la question de la formation de l’univers. Armé de tablettes qui déchiffrent des QR codes, le spectateur parcoure un labyrinthe cosmogonique.

La compagnie Ex Voto à la Lune

La compagnie Ex voto à la Lune a été créée en 2000. Emilie-Anna Maillet en est la directrice artistique. La compagnie est depuis sa création dans une réflexion des formes théâtrales, de la rencontre entre les arts et des différentes relations au public. Le désir de créer une poésie scénographique et une abstraction issue des textes théâtraux pousse la compagnie, depuis 2008, à chercher des outils, des machines à rêver comme l’art numérique, la magie nouvelle, la spatialisation du son. 

Lieux et dates des représentations à venir  : 
Le 29 janvier au Momix Festival (CREA, Kingersheim)
Du 1er au 7 février, AM STRAM GRAM Théâtre (Genève)
Du 9 au 11 mars, Maison des Arts et de la Culture de Créteil