Festival Marto, théâtre de marionnettes et d'objets bouillonnant de créativité

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/11/2014 à 16H20
Le théâtre Marto propose des spectacles décalés avec ici la compagnie Turak © France3/culturebox

La 15e édition du Festival Marto - comme Marionnettes et théâtre d'objets- se déroule jusqu'au 6 décembre dans six théâtres différents des Hauts-de-Seine. Au programme, une explosion de créativité avec une vingtaine de spectacles d'une grande diversité.

Pour sa 15e édition, le Festival Marto, festival de marionnettes et théâtre d'objets, copiloté par 6 théâtres des Hauts-de-Seine programme une ribambelle de spectacles décalés, imaginatifs mais non sans poésie et plein de sens. Tout au long de ce Festival Marto, les compagnies s'enchaînent et se déchaînent ! 

Pour la première fois, le Festival accueille un spectacle de Turak, l'une des grandes compagnies françaises qui propose "Sur les traces du ITFO", un mélange de concert et de théâtre d'objets. Un festival "à tiroirs" puisque Clamart a prévu une nouvelle Nuit de la marionnette où une dizaine de compagnies défilent sur scène jusqu'au petit matin. 

Reportage : Geneviève Faure, Nedim Loncarevic, Jean-Luc Cesco, Arlette Le Luhern 
Un programme si riche et varié qu'il faudra choisir entre Clamart, Châtenay-Malabry, Châtillon et Malkoff.

Le théâtre Jean Arp de Clamart présente trois spectacles : 
"De passage" qui mêle théâtre d'ombres et d'objets pour aborder le délicat sujet du secret de famille 
"Josette Forever", crée par la compagnie Garin Trousseboeuf, propose un spectacle avec des marionnettes en sacs 
et "Coeur cousu", sorti tout droit de l'imagination du collectif "Les Baltringues", une toute jeune compagnie du Nord, présentera une sorte de cafouillage artistique. 

Châtenay-Malabry reçoit Duda Païva, danseur et marionnettiste brésilien installé aux Pays-Bas lequel présente Bestiaire, un spectacle autour de la mythologie grecque. Au Blick Théâtre, le spectacle "Hullu" ou fou en finnois, autour du handicap et des corps différents à Châtillon. Le théâtre Victor Hugo de Bagneux propose Mine noire de la Compagnie CréatureSun monde miniature étrange et désespéré. 
Bastard, un spectacle de Duda Paiva © Duva Praida
Enfin, c'est Malakoff qui clôturera le festival avec Histoire d'Ernesto et  'La pluie d'été de Marguerite Duras" de Sylvain Maurice, un travail en collaboration avec l'école de la marionnette de Charleville-Mézières.