Eddy Mitchell et Fred Testot réunis sur scène dans "Un singe en hiver"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 16/02/2014 à 11H20
Fred Testot et Eddy Mitchell au Théâtre de Paris 

Fred Testot et Eddy Mitchell au Théâtre de Paris 

© Théâtre de Paris

Eddy Mitchell et Fred Testot se lancent un sacré défi au théâtre pour l'adaptation de "Un singe en hiver", la pièce tirée du célèbre roman d'Antoine Blondin. Les deux artistes reprennent les rôles tenus au cinéma par Jean Gabin et Jean-Paul Belmondo.

L'histoire d'un "Singe en hiver", tout le monde ou presque la connaît. Gabriel Fouquet arrive un soir d'automne dans l'hôtel tenu par Albert Quentin sur la côte normande. Une amitié va naître entre l'ex-fusilier marin nostalgique de la Chine et porté sur la bouteille et le publicitaire qui essaie de noyer une déception sentimentale.

La pièce est adaptée au théâtre par Stephan Wojtowicz. Le metteur en scène avoue y être allé avec des pincettes dans cette transposition. "Il fallait rester humble avec Audiard et Blondin", confiait-il à la presse récemment. Quand aux comédiens, Eddy Mitchell et Fred Testot, invités samedi au journal de 20h, ils racontent comment ils se sont retrouvés sur ce projet et la façon dont ils abordent les personnages. Si Eddy Mitchell a déjà fait du théâtre, c'est une première pour Fred Testot.

Interview au JT de 20h (samedi 15 février 2014)
Réalisé en 1962 par Henri Verneuil, "Un singe en hiver" est donc un film culte avec des scènes "cultes" - et les dialogues de Michel Audiard. Les deux héros, qui n'ont "pas le vin petit ni la cuite mesquine" (selon une réplique du film), vont connaître deux jours apocalyptiques grâce à l'ivresse. L'apothéose de cette soulographie s'achèvera pas un feu d'artifice sur la plage. Puis chacun retournera à sa vie d'avant. 

Ce film marque surtout la rencontre entre deux géants du cinéma : Jean Gabin, qui à 57 ans à l'époque, porte les cheveux blancs et Belmondo, un jeune acteur de 28 ans de la nouvelle vague, révélé trois ans plus tôt dans "A bout de souffle". Ce film a été tourné à Villerville dans le Calvados pendant l'hiver 1962. A sa sortie, en mai de la même année, l'histoire de ces deux ivrognes ne fait pas l'unanimité. A force de les montrer biberonnant à l'écran, "Un singe en hiver" a eu fort à faire avec la commission de censure ! 
"Un singe en hiver" 
Théâtre de Paris 
15, rue Blanche 
75009 Paris 
Tél. 01 48 74 25 37 
Jusqu'au 29 mars 2014 
  •  
  •