Dans "Martyr", la crise d'ado vire au fanatisme religieux

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 16/01/2014 à 10H27
"Martyr" explore les racines du fanatisme religieux à travers l'histoire de Benjamin (Clément Bertani, à gauche), un jeune lycéen qui vit une crise mystique

"Martyr" explore les racines du fanatisme religieux à travers l'histoire de Benjamin (Clément Bertani, à gauche), un jeune lycéen qui vit une crise mystique

© France 3 Culturebox

Il est plus que jamais d’actualité de parler du fanatisme religieux. D’où l’intérêt de « Martyr », une pièce écrite par Marius von Mayenburg et mise en scène par Matthieu Roy au Théâtre Auditorium de Poitiers. Religion mais aussi crise d’adolescence, éducation et ordre moral, autant de thèmes qui invitent à la réflexion. A découvrir jusqu’au 16 janvier avant une tournée dans toute la France.

Reportage : Dominique Laveau, Julien Delage, Florent Vavan, Maud Coudrin
Né en 1972 à Munich, le dramaturge allemand Marius von Mayenburg est un jeune auteur qui a commencé à écrire dès 1996. Un talent qu’il a exercé au sein de la Berliner Schaubühne dirigée par Thomas Ostermeiern. Marius von Mayenburg a écrit de nombreuses pièces jouées dans toute l’Europe et publiées en français. « Martyr » n’avait jamais été joué en France.

"Férocité et pertinence"

Matthieu Roy a découvert ce texte au moment de sa création, en mars 2012, à la Schaubühne à Berlin. Il l’a fait traduire avant de commencer les répétitions en mars 2013 avec huit comédiens de la Compagnie du Veilleur (dont il est le metteur en scène et le directeur artistique).

La pièce est construite comme un synopsis de cinéma avec 27 scènes qui s’enchaînent très vite et des personnages récurrents : Benjamin, l’adolescent qui se radicalise, sa mère, ses camarades, le proviseur, le prêtre et ses professeurs. Parmi eux, seule sa professeur de biologie s’oppose à son fanatisme naissant, le mettant face aux contradictions d’une foi aveuglée.

« Martyr » texte de Marius von Mayenburg, mis en scène Matthieu Roy, au Théâtre Auditorium de Poitiers, mardi 14 et mercredi 15 janvier à 20 h 30 et jeudi 16 janvier à 19 h 30 -  Tarifs de 3.50 à 22 euros