Cécile de France à l'ENSATT de Lyon : retour au bercail pour l'interprète d'Anna

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/06/2013 à 18H17
Cécile de France : "Je me suis éclatée à l'ENSATT"

Cécile de France : "Je me suis éclatée à l'ENSATT"

© Capture d'écran Culturebox

Entrée en 1995 à l'Ecole nationale supérieure des arts et techniques du théâtre (ENSATT) de Lyon, la belge Cécile de France revient 15 ans plus tard sur les lieux de son apprentissage théâtral. Pour Cécile de France et Grégoire Monsaingeon, les interprètes d'"Anna", relecture de la "comédie musicale" de Gainsbourg du 29 juin au 2 juillet aux Nuits de Fourvièvre, l'émotion était au rendez-vous.

Moins connu que le Cours Florent, son cousin parisien, l'ENSATT  n'en reste pas moins l'une des trois écoles nationales de théâtre. Autrefois "Ecole de la rue blanche" à Paris, l'institution a forgé de nombreux acteurs et actrices prestigieux depuis sa création en 1941. Emmanuelle Riva, Jean Rochefort, Isabelle Hupert, Maurice Ronet, Jean-Pierre Marielle sont tous d'anciens élèves.

Tranférée à Lyon depuis 1995, l'école nouvellement implantée a accueilli une certaine Cécile de France, membre de la première promotion. Pour la jolie Belge, venue visiter les lieux, c'est un véritable retour aux sources.

Reportage de J. Sauvadon, J-E. Gay, D. Dumas
Aujourd'hui, l'ENSATT dispense des formations concernant toutes les catégories professionnelles du spectacle vivant. Elle apprend les ficelles du métier aussi bien aux acteurs qu'aux scénographes, aux costumiers, aux techniciens sons et lumières et à tous ceux qui oeuvrent dans l'ombre pour la gloire du théâtre. Un département mise en scène est également en cours de finalisation.

Le théâtre, le cinéma, et la création scénique en général, c'est tous ces gens réunis autour d'un même désir de création. Avec une forte concentration d'anciens de l'ENSATT, "Anna" jouit de cette grande manne créatrice. On attend beaucoup de ce spectacle fou, façonné par des dizaines de mains avec une ambition sans borne.