Sujets à Vif ! Découvrez huit créations sur le thème de l'utopie de la jeunesse, avec la SACD et le Festival d'Avignon
La SACD s'associe au Festival d'Avignon depuis 1986, et depuis 2008 en imaginant et en concevant le programme des Sujets à vif.

Ce programme de huit spectacles mélange tous les genres pour que puissent travailler ensemble dans ce laboratoire du festival, auteurs, metteurs en scène, comédiens, danseurs, chorégraphes, musiciens, artistes du cirque…

Pour cette dernière édition du Festival en compagnie d’Hortense Archambault et de Vincent Baudriller, les Sujets à vif proposent une réflexion, une vision sur le thème de l’utopie de la jeunesse dans laquelle s'inscrit "Son Son", une commande à Nicolas Maury et Julien Ribot.

"Sorte d’autoportrait chanté, ce spectacle ne sera ni un cabaret, ni un récital, ni un tour de chant (un tour de force encore moins), mais bien la possibilité de poursuivre ce qui fait loi sur les plateaux de théâtre et de cinéma : le sentiment de la vérité. Quand Godard écrit : « Le réel, c’est les autres, la fiction, c’est soi », considère-t-il que le réel est une forme d’enfer, quand la fiction serait l’oxygène et l’endroit de la liberté ? En donnant cette pop intime, en rendant mélodieuses les choses banales, nues et concrètes de la vie, des paysages sonores feront de la prise de chant une nouvelle prise de parole." (Nicolas Maury)
 
Nicolas Maury
 
Après des études au Conservatoire National de Région de Bordeaux, Nicolas Maury intègre en 2001 le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris. Il joue à de nombreuses reprises sous la direction de Robert Cantarella, de Florence Giorgetti et Philippe Minyana. Dans le cadre du festival d’Avignon en 2007, il joue pour Frédéric Fisbach dans "Les feuillets d’Hyptnos" de René Char. Puis avec l’auteur Noëlle Renaude, ils créent un
binôme auteur /acteur pour plusieurs projets dont "L’Enquête", un solo de 9 heures. Il joue également avec la chanteuse Camille dans "La Dame de la mer" d’Ibsen, mis en scène par Claude Baqué, et dans "Je peux  / oui" d’Yves-Noël Genot. Avec Guillaume Vincent, il joue Lagarce, "Histoire d’amour" et "Nous, les héros", en 2010 "L'éveil du Printemps" de Wedekind et "La Nuit tombe…" créé pour le Festival d’Avignon en 2012.
Au cinéma il tourne notamment pour Patrice Chéreau ("Ceux qui m’aiment prendront le train"), Philippe Garrel ("Les amants réguliers"), Nicolas Klotz ("La question humaine"), Noémie Lvovsky ("Faut que ça danse !"), Eva Ionesco ("My little Princess"), Rebecca Zlotowski ("Belle épine") et à venir en 2013 dans "Les Rencontres d’après minuit" de Yann Gonzalez. En 2011, il écrit et réalise son premier film, "Virginie ou la capitale".
 
Julien Ribot
 
Avec l'apprentissage du piano à l'âge de 7 ans, naturellement, et sans posséder de véritable technique, Julien Ribot ressent très jeune le besoin d'inventer ses propres mélodies. Dès 10 ans, il découvre les premiers ordinateurs et les utilise tout de suite pour composer, enrichissant son vocabulaire musical de nouvelles sonorités (les premiers samples). À l'adolescence, il monte des projets musicaux, très expérimentaux, avec des musiciens extérieurs. Musiques alambiquées composées en tirant aux dés les suites d'accords. Diplômé de l’École d'Arts Graphiques Penninghen, il intègre une agence d'illustrateurs et travaille notamment pour des magazines tels que Les Inrocks ou Le Nouvel Observateur. La musique reste cependant toujours présente et il signe rapidement sur le label Ici, D'Ailleurs... De là naîtront 3 albums : "Hotel Bocchi" (2001), "La Métamorphose de Caspar Dix" (2004) et "Vega" (2008) dont il réalise aussi bien les arrangements musicaux que l'artwork, et les clips en animation. Il sort en 2012 un EP ("Extended play") intitulé "Songs For Coco". Parallèlement à son activité d'auteur compositeur, Julien Ribot collabore avec de nombreux artistes comme Alain Chamfort pour qui il assure la direction musicale du spectacle "Une Vie Saint Laurent" (Théâtre du Châtelet, Francofolies de La Rochelle...). En 2009, il expose ses dessins à Paris, puis à Lausanne et publie en 2010 des nouvelles dans la Revue Bordel, éditions Stéphane Million. Pour son dernier grand concert, entouré de 26 musiciens classiques, d'une chorale de 15 enfants et de son groupe pop, Julien Ribot réalise un spectacle associant musique et graphisme, et se fait épauler par la jeune chef d'orchestre Zahia Ziouani, et par l’arrangeur Pierre Rémondière. Actuellement, il finalise son 4e album.

Découvrez d'autres Sujets à Vif !
"Bataille"
"Scum Rodéo"
"Dans les bois"
"19-Born - 76-Rebels"
"Perlaborer"
"Garden Party"
"Créatures"


Retrouvez chaque semaine les plus grands musiciens, chanteurs, danseurs, chorégraphes ou metteurs en scène Au clair de la lune, le jeudi sur France 2

Distribution

  • Date 21 juillet 2013
  • Durée 31min
  • Production Cie MidiMinuit / La Compagnie des Indes
  • Réalisation Sophie Laly
  • Voix, corps et texte Nicolas Maury
  • Musique Julien Ribot
  • Dramaturgie Marcia Romano
  • Collaboration artistique Guillaume Vincent
  • Réalisation sculpture et tee-shirts Pierre-Guilhem Coste
  • Costumes Carven
  • Auteurs Mikael Buch, Robert Cantarella, Liliane Giraudon, Yann Gonzalez, Nicolas Maury, Noëlle Renaude, Marcia Romano
  • Administration et production Laure Duqué
  • Communication Valentine Jejcic, Marianne Griffon

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !