Cette cinquième partie de Mount Olympus, performance ininterrompue de 24 heures de théâtre, est filmée le matin

Dans cette cinquième partie de Mount Olympus, arrivant après quinze heures de performance, Jan Fabre poursuit son fascinant chemin à travers les mythes grecs. Il s'empare du mythe d'Agamemnon, de sa femme Clytemnestre et de ses filles, Iphigénie et Chrysothémis.

ATTENTION

Certaines images peuvent choquer ou heurter la sensibilité des internautes

Contenu de la partie 5
Chapitre 8 seconde partie, chapitre 9, chaptre 10, Dream Time, chapitre 10 seconde partie
8 partie 2. Alchimist Lab
9. Agamemnon 1
10. Agamemnon 2
Premier Dream Time (temps de repos)
10 partie 2. Electra et Oreste

Cette cinquième partie de la pièce est tournée le dimanche matin, alors que les artistes ont déjà plus de quinze heures de spectacle derrière eux. La fatique est là mais l'énergie artistique n'a pas faibli. La performance se poursuit, haletante, autour du personnage d'Agamemnon, héros grec ayant participé militairement à la prise de Troie. Il est marié à Clytemnestre et a trois et un fils, dont Iphigénie et Chrysothémis. Après la chute de Troie, il a obtenu Cassandre comme butin de guerre, elle lui donnera deux fils. Chef de l'expédition contre Troie, Agamemnon est souvent élévé au même rang que Zeus.

Retrouvez les 24 heures de performance en continu 

Le spectacle
Avec 27 acteurs, performeurs et danseurs, Jan Fabre plonge aux racines des tragédies grecques. Il pense qu’en ces temps de restriction et de crise, il est important d’explorer nos racines mythiques. Mount Olympus s'intéresse aux grands héros grecs, qui forment le noyau de ce que nous sommes. Le spectacle n'est pas cérébral, rien n'est expliqué, le spectateur est invité à ressentir plus qu'à chercher des explications. Il se conclut par une danse qui, lors des représentations précédentes à Berlin, Rome, Bruges et Amsterdam, a été applaudie debout pendant 40 minutes.

Jan Fabre, un homme passionné de théâtre 
Jan Fabre est un metteur en scène et plastiscien belge né en 1958, parfois appelé « le flamand terrible », tant son travail ne laisse pas indifférent. Suscitant autant d'admiration que de rejet, cet amoureux passionné de théâtre bouscule les règles du genre. Son travail renverse les unités de temps, d'espace et d'action. Dans Mount Olympus, le temps s'étire sur 24 heures, de manière intense. Ses pièces prennent racine dans le théâtre dit classique, mais l'expérience sensorielle y devient première.

Aller plus en vidéo et en photo...
Sur le site de Troubleyn, la Compagnie de Théâtre de Jan Fabre, et sur le site web dédié à Mount Olympus, mountolympus.be, une série de photos, vidéos et articles sont à découvrir pour alimenter l'aventure.

Distribution

  • Date 30 janvier 2016
  • Durée 5h 11min
  • Production La Compagnie des Indes
  • Auteur Jan Fabre
  • Compositeur Dag Taeldeman
  • Chorégraphe Jan Fabre & les danseurs
  • Danseurs Lore Borremans, Katrien Bruyneel, Annabelle Chambon, Cédric Charron, Renée Copraij, Anny Czupper, Els Deceukelier, Barbara De Coninck, Piet Defrancq, Mélissa Guérin, Stella Höttler, Sven Jakir, Ivana Jozic, Marina Kaptijn, Gustav Koenigs, Sarah Lutz, Moreno Perna, Gilles Polet, Pietro Qua- drino, Antony Rizzi, Matteo Sedda, Merel Severs, Kasper Vandenberghe, Lies Vandewege, Andrew Van Ostade, Marc Moon Van Overmeir, Fabienne Vegt
A lire aussi