Le festival rend hommage à la culture africaine dans la Cour d'Honneur avec une création inédite du texte "Femme Noire".

Pour clôturer la 71e édition du festival d'Avignon, le texte "Femme Noire" du Sénégalais Léopold Sédar Senghor met à l'honneur le continent africain avec, entre autres, la participation de la chanteuse Angélique Kidjo et du comédien Isaach de Bankolé.

Au sortir de la seconde guerre mondiale, l'homme de lettre et homme politique sénégalais, Léopold Sédar Senghor, rend hommage à l'Afrique, à sa culture et à ses femmes à travers le texte "Femme Noire", issu du recueil intitulé "Chant d'ombre". Avec Aimé Césaire et Léon Gontran Damas, il est notamment à l'origine d'un mouvement militant, appelé la Négritude, qui revendique la liberté culturelle et politique des Africains. 
 

La Négritude est la simple reconnaissance du fait d'être noir, et l'acceptation de ce fait, de notre destin de Noir, de notre histoire et de notre culture

Aimé Césaire

Le poème de Senghor est présenté lors de l'ultime spectacle du festival d'Avignon cette année. Il s'agit là d'une création originale dans laquelle plusieurs artistes célèbrent la beauté de la femme africaine mais pas que... Sur scène, le public retrouve la Béninoise Angélique Kidjo et l'Ivorien Isaach de Bankolé. Ils invitent le saxophoniste Manu Dibango, le guitariste Dominic James et le jeune rappeur MHD. Des artistes issus d'horizons divers mais réunis pour fêter la richesse de l'Afrique, son histoire et sa culture en clôture du festival. 

Distribution

  • Date 26 juillet 2017
  • Durée 1h 30min
  • Production Oléo Films
  • Réalisation Samuel Thiebaut
  • Auteur Léopold Sédar Senghor
  • Lumière Bertrand Killy
  • Mis en espace Frédéric Maragnani
  • Son Stéphane Cretin
  • Acteurs (+rôles) Angélique Kidjo, Isaach De Bankolé, Manu Dibango, Dominic James, MHD