Avignon: "Ensemble", éloge tragi-comique de l'amour filial avec Catherine Arditi

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/07/2015 à 21H01
Catherine Arditi, Fabio Marra et Sonia Palau, trois talents au service d'un texte plein d'humanité

Catherine Arditi, Fabio Marra et Sonia Palau, trois talents au service d'un texte plein d'humanité

© Stéphanie Benedicto

C’est quoi être normal ? Fabio Marra pose la question dans sa nouvelle pièce, « Ensemble » dans laquelle il offre un beau rôle de femme à Catherine Arditi. Celle d’une mère qui vit une relation fusionnelle avec son fils dont le handicap, qui a pris toute la place, cache aussi un secret. Une écriture vivante et simple, une émotion tout en retenue, d'excellents interprètes. Une vraie réussite.

Le Off est lancé avec cette année encore un choix pléthorique (plus de 1300 spectacles) qui donne le vertige et nous confronte à cette terrifiante question : "Que choisir ?". Alors, sachez que sans vous tromper, vous pouvez déjà vous rendre au théâtre de La Luna. C'est là que se joue "Ensemble", une pièce signée Fabia Marra, un Napolitain d'à peine trente ans mais sur qui il faut désormais compter tant son écriture fait mouche. 

Affiche "Ensemble" © DR

Dans cette pièce dont il est à la fois l’auteur, le metteur en scène et dans laquelle il joue aussi, Fabio Marra nous raconte la vie d’Isabella, (Catherine Arditi) une femme qui vit seule avec son fils Mikele (Fabio Marra). Avec ce jeune homme simple d’esprit, elle mène une existence modeste, rythmée par quelques rituels : aller faire les courses, faire des mots croisés, plier le linge. Un lien très fort les unit, malgré les remontrances d’Isabella pour son fils, qui sont celles d’une mère poule, couvant son enfant plus que de raison.

Leur vie bien réglée va être bousculée par l’arrivée de Sandra (Sonia Palau), fille d’Isabella et soeur cadette de Mikele. La jeune femme rend visite à sa mère après plusieurs années d’absence sans avoir donner de nouvelles. Les retrouvailles sont difficiles. Il y a entre elles comme un énorme sac où se mêlent l’incompréhension, la tendresse, la colère, le ressentiment, l’amour et les non-dits. Il y a surtout  Mikele. Ce fils occupe toute la vie d’Isabella, laissant à Sandra l'impression de ne pas compter pour sa mère. Quand elle vient annoncer son prochain mariage, son amertume envers ce frère éclate enfin.

La force de la pièce réside d'abord dans l'écriture de Fabio Marra, simple, sans fioritures apparentes. Mais elle raconte la complexité des rapports humains et familiaux avec un mélange de force et de pudeur. C'est d'ailleurs ce qui a séduit Catherine Arditi. C'est sa soeur Rachel qui lui a fait découvrir ce texte et ce rôle d'Isabella qui semblait taillé pour elle.

Tout dans cette pièce est profondemment humain. Bien sûr, il y a ce thème du handicap et de la normalité, abordés ici sans pathos ni dramatisation excessive. Mais ce sont avant tout les rapports humains et leur complexité qui sont au coeur de cette histoire. Comme dans la vie, les personnages ne sont ni tout blanc ni tout noir et les idées reçues que le spectateur avait au tout début s'effritent peu à peu devant la part d'ombre et de lumière que dévoilent les protagonistes. La famillile qu'il a imaginé ressemble à celle que nous connaissons tous, avec ses querelles, ses joies, ses secrets et ses rancoeurs. Une matière formidable pour un auteur.

La réussite de cette pièce : une écriture juste on l’a dit mais aussi des interprètes au diapason de cette qualité. Catherine Arditi incarne une mère dévouée à son fils. Avec beaucoup de justesse et de nuances, elle montre toute les facettes de cette femme dont on admire le courage et l’énergie mais qui se révèle aussi manipulatrice, entêtée, autoritaire. Face à elle, Sonia Palau incarne avec belle force et énormément de présence une fille en colère, qui aime sa mère autant qu’elle la déteste. Une mère à qui elle s'est jurée de ne pas ressembler mais dont elle est le double. Quant à Fabio Marra, il est un Mikele simple d’esprit mais généreux, sensible et au final lumineux. 

En marge de ce trio familial, il faut aussi saluer la présence de Floriane Vincent. Elle apparaît à deux reprises dans le spectacle mais on la remarque, notamment dans l'un des tableaux les plus drôles de la pièce, celui d'un entretien d'embauche menée par Sandra, responsable des ressources humaines chez un opérateur de téléphonie. Dans le rôle de la candidate, Floriane est impeccable de fraicheur, à la fois naïve, percutante et attendrissante. A l'image finalement de cette pièce qui devrait être l'un des succès du Off Avignon 2015.

"Ensemble" 
De Fabio Marra - Cie Carrozzone Teatro
Avec : Catherine Arditi, Sonia Palau, Floriane Vincent et Fabio Marra
Mise en scène : Fabio Marra
Au théâtre La Luna à 19h35
Jusqu'au 26 juillet sans interruption
Durée : 1h18


De : Fabio Marra
Carrozzone Teatro
Avec : Catherine Arditi, Sonia Palau, Floriane Vincent et Fabio Marra
Mise en scène : Fabio Marra