Festival d'Avignon, salle comble pour Maryse Condé et sa "Vie sans fards"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/07/2014 à 14H32
La comédienne Astrid Bayiha dans "la vie sans fards", Avignon, juillet 2014

La comédienne Astrid Bayiha dans "la vie sans fards", Avignon, juillet 2014

© Culturebox

Maryse Condé est une habituée du festival d’Avignon. La romancière, connue pour "Ségou", est aussi auteur de pièces de théâtre. Elle présente à Avignon jusqu'au 16 juillet 2014, une autobiographie "La Vie sans fards" (Lattès). La représentation a fait salle comble.

C’est la première fois que Maryse Condé est jouée à la Chapelle du Verbe incarné, lieu historique des théâtres d’outre-mer du festival d'Avignon, non pour une de ses pièces mais pour l’une de ses autobiographies récentes, consacrée à sa période africaine à la genèse de son écriture, "La Vie sans fards" chez JC Lattès.

Reportage : C. Tortel, L. Zellouma, B. Blondeel, Y. Kherfi
Interview : Maryse Condé, écrivaine ; Astrid Bayiha, comédienne

Résumé du spectacle
"Jean Dominique s’envola et ne m’adressa pas même une carte postale. Je restai seule à Paris, ne parvenant pas à croire qu’un homme m’avait abandonnée avec un ventre. C’était impensable. Je refusais d’accepter la seule explication possible : ma couleur... Je suis sortie de cette épreuve à jamais écorchée vive, ne possédant guère de confiance dans le sort, redoutant à chaque instant les coups sournois du destin. " La vie sans fards, Maryse Condé.

La vie sans fards, constitue la première partie de La Traversée aux disparus, une trilogie créée à la Criée les 5, 6 et 7 mai 2014 (à partir des textes de Maryse Condé, Yanick Lahens et Fabienne Kanor).

"La vie sans fards" de Maryse Condé à la Chapelle du verbe incarné - mise en scène d'Eva Doumbia
Jusqu’au 16 juillet à 20H15 – Durée 01H15 
Places de 12 à 17 euros


"La vie sans fards" de Maryse Condé (JC Lattès)
334 pages - 19 euros