Festival d'Avignon, jour de grève mais jour de répétition pour les danseurs calédoniens

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/07/2014 à 18H53
Le berceau des esprits, Avignon 2014

Le berceau des esprits, Avignon 2014

© Culturebox

Lors du premier jour du festival d’Avignon, le 4 juillet, alors que la grève des intermittents a conduit à l’annulation des deux spectacles d’ouverture du « In», les danseurs calédoniens répètaient. Pour eux, pas question de faire grève.

Il y a au moins trois positions différentes des artistes et techniciens. Ceux du festival « In » ont voté un jour de grève. Ceux de la coordination nationale, les plus radicaux, emmenés par la CGT-spectacle, ont déposé un préavis de grève d’un mois. Quant à ceux du festival « Off », ils sont venus parfois de très loin pour jouer, et n’ont même pas toujours le statut d’intermittents, comme les danseurs calédoniens.
Dans la rue et sur scène, voici leur première journée.

Reportage : C. Tortel, L. Zellouma, B. Blondeel, Y. Kherfi
Résumé du spectacle
La réincarnation du « Verbe », sujet incontournable de la culture kanak, exprime l’importance de la parole dans les sociétés orales. L’idée de ce thème est en lien avec le nom du théâtre où se produit la troupe à Avignon, la Chapelle du Verbe Incarné. « Le Berceau des Esprits » est une œuvre qui se déroule dans une atmosphère mystérieuse aux énergies multiples. 

Le berceau des esprits à la Chapelle du verbe incarné
du 5 au 27 juillet 2014 à 21h50
21G Rue des Lices, 84000 Avignon
avec Tanguy Ricaud, Charly Thomson, Tuaï Machoro, Julie Fortin, Tania Alaverdov, Sthan Kabar-Louet
Durée 1h10 - Places de 12 à 17 euros