"A plates coutures ! ", le combat des ouvrières de Lejaby sur scène

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 01/12/2014 à 18H31
La lutte des ouvrières de Lejaby devient une pièce de théatre

La lutte des ouvrières de Lejaby devient une pièce de théatre

© France 3 culturebox

Elles ont fait la Une de l'actualité. Leur histoire devient maintenant une pièce de théâtre. "Elles", ce sont les ouvrières de l'ancienne usine Lejaby d'Yssingeaux en Haute -Loire. Un combat qui a inspiré Claudine Van Beneden, en résidence dans la ville avec sa compagnie Nosferatu. Le spectacle musical "A plates coutures ! " sera joué à Saint Etienne les 4 et 5 décembre 2014. A Avignon Off 2015.

Reportage  : G. Rivollier / E. Brot-Monnier / S. Salmon 
Des femmes, une usine, des voix, du courage, un combat... c'est tout cela qui est raconté dans "A plates coutures ! ". Actrice et metteur en scène, Claudine Van Beneden est en résidence à Yssingeaux depuis 7 ans. Elle était donc au coeur de l'actualité, quand, dès 2010, les ouvrières de l'usine Lejaby ont commencé à manifester leur peur de voir leur outil de travail disparaître. Le sujet idéal pour son projet, initié en 2012 et baptisé "femmes : histoire intime et collective". Avec l'auteur Carole Thibaut, elle a donc suivi et écouté le parcours de ces ouvrières. Certaines d'entre elles étaient présentes lors des représentations données les 28 et 29 novembre 2014 à Yssingeaux. Souvent émues, elles étaient fières aussi de voir leur histoire racontée sur scène. 

Un combat exceptionnel et un renouveau 

Créée en 1930, la société Lejaby fut longtemps une entreprise florissante, qui a marqué le milieu de la lingerie haut-de-gamme. Mais après quelques années de déclin et la fermeture de plusieurs sites, un plan social a été annoncé en 2010. Grèves, occupations de locaux, la France entière a découvert le visage de ses ouvrières spécialisées dans la lingerie de luxe et la corsetterie, qui ne voulaient pas voir disparaitre leur savoir-faire. Une lutte qui s'avéra payante, puisqu'en 2012 un consortium reprend l'entreprise et crée en 2012 la marque Maison Lejaby.
Défilé Maison Lejaby, collection printemps-hiver 2013-2014, Paris 

Défilé Maison Lejaby, collection printemps-hiver 2013-2014, Paris 

© 20 minutes /SIPA
En parallèle, une autre entreprise, les Atelières, est fondée. Elle reprend aussi d'anciens salariés de Lejaby et se lance dans la fabrication de bonneterie haut de gamme. En mars 2014, cette société a failli fermer ses portes. Mais grâce à la notorité médiatique des ex-Lejaby, une souscrption publique a été lancée avec succès et les banques ont accepté de les suivre. En novembre 2014, les Atelières ont ouvert leur boutique en ligne. Le combat n'est pas terminée mais les Lejaby ont appris à se battre. 

Dates et les lieux de la tournée de la pièce "'A plates coutures"

"A Plates coutures" à Avignon Off 2015 au Théâtre du Roi René
Du 4 au 26 juillet 2015 à 12h
6 rue Grivolas, Avignon