La troupe de la Comédie-Française jouera Visconti au prochain Festival d'Avignon

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 21/07/2015 à 13H03
Les Damnés, Visconti © Screen Prod / Photononstop

La Comédie-Française ouvrira le prochain Festival d'Avignon dans la Cour d'honneur avec "Les Damnés", célèbre film de Luchino Visconti sur la montée du nazisme. La troupe jouera sous la direction du belge Ivo van Hove, un des metteurs en scène les plus innovants de la scène européenne. La Comédie-Française n'est pas venue au festival depuis dix ans.

"L'affiche est belle et intrigante", a expliqué l'administrateur de la Comédie -Française  Eric Ruf à l'AFP. La distribution aligne les vedettes de la troupe:  Sylvia Berger, Eric Génovèse, Denis Podalydès, Guillaume Gallienne, Elsa Lepoivre, Loïc Corbery, Clément Hervieux-Léger, Adeline d'Hermy, Jennifer
Decker, Didier Sandre...    

Casser l'image de la Comédie-Française  
 

Ivo van Hove, 57 ans, est déjà venu deux fois à Avignon, en 2008 avec "Tragédies romaines" et l'an dernier avec "The Fountainhead", à chaque fois de beaux succès. Mais il fera ses débuts dans la Cour d'honneur avec "Les Damnés", inspirés comme beaucoup de ses productions par un scénario du cinéma.

Ivo van Hove a également dirigé Juliette Binoche en tournée mondiale cette année dans "Antigone" en anglais. Ivo van Hove dirige la plus grande compagnie théâtrale des Pays-Bas, Toneelgroep Amsterdam. Il s'est fait connaître par ses mises en scène d'"India Song", de Marguerite Duras, et de "Caligula", d'Albert Camus. Il a dernièrement présenté en France, en novembre 2013, une adaptation iconoclaste de "L'Avare" de Molière, campé dans le monde survolté de la finance d'aujourd'hui. Outre ses adaptations pour la scène de textes classiques et de films (Cassavetes, Pasolini, Bergman, Visconti)), il fait de fréquentes incursions dans l'opéra. Il a récemment dirigé la création mondiale de "Brokeback Mountain" au Teatro Real de Madrid.

"C'est un projet qui casse un peu l'image de la Comédie -Française . S'ils reviennent au festival d'Avignon, c'est aussi pour la renouveler", estime Olivier Py.

Dès son arrivée il y a un an à la tête du Français, Eric Ruf s'était fixé pour ambition de débaucher de grands metteurs en scène européens, pour "faire grandir la troupe au contact d'un regard singulier", dit-il.

Si la Comédie -Française  n'était plus venue depuis un "Don Juan" légendaire mis en scène par Jacques Lassalle en 1993, c'est qu'elle n'était "pas dans l'angle de vision" des directeurs du festival pendant dix ans, Hortense Archambault et Vincent Baudriller, davantage attirés par les découvertes esthétiques que par le théâtre de texte.

"Les Damnés", qui seront repris à la rentrée suivante Salle Richelieu, offrent "une matière théâtrale magnifique", souligne Eric Ruf. "Cette époque de montée du fascisme en Allemagne, cette histoire de haine familiale et de collusion entre la politique et le grand capital, ce moment de déliquescence politique ont inspiré Visconti pour faire un grand film shakespearien."