Institution du Off d'Avignon, le Théâtre du Chêne Noir fête ses 50 ans

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/07/2017 à 19H04, publié le 20/07/2017 à 18H31
Théâtre du Chêne Noir à Avignon

Théâtre du Chêne Noir à Avignon

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

Deuxième scène permanente d'Avignon, le Théâtre du Chêne Noir est devenu un des piliers du foisonnant festival Off d'Avignon. D'agitateur de la fin des années 60 à lieu de référence dans le monde du spectacle, son directeur artistique Gérard Gelas célèbre cette année les 50 ans du théâtre. Il revient sur cette histoire en compagnie de la comédienne Alice Belaïdi, révélée au festival en 2008.

En 1966, Gérard Gelas et quelques amis déclament des poèmes dans les cafés d'Avignon, en marge du festival. C'est le début du Off. L'année suivante, il fonde Le Théâtre du Chêne Noir qui s'installe en 1971 dans l'ancienne chapelle Sainte-Catherine. Les jeunes compagnies et les plus grands noms de la scène française s'y produisent depuis maintenant cinq décennies. Cette année,12 pièces y sont à l'affiche pendant le festival qui se poursuit jusqu'au 30 juillet. 

Reportage : France 3 Provence-Alpes  / F. Poret / J. Hessas / I. Vochelet / S. Prouteau
C'est en compagnie de la comédienne Alice Belaïdi que Gerard Gelas se souvient de la riche histoire de son théâtre. La comédienne, qui s'est fait connaître grâce à la série WorkingGirls, a débuté ici. Dès l'âge de 12 ans, elle fréquente les ateliers de pratique théâtrale. Elle est vite repérée par Gérard Gelas et enchaîne les rôles. En 2008, elle est choisie pour jouer dans "Confidences à Allah", l'adaptation du roman de Saphia Azzedine. La pièce est présentée au festival Off en 2008 et 2009, puis à Paris et en tournée. Alice Belaïdi reçoit pour cette interprétation le Molière de la révélation théâtrale en 2010. "Il m'a donné des bases solides", explique-t-elle. "Je pense que c'est grâce à lui, à cet endroit, aux gens d'ici que je ne pourrai jamais péter un câble". 

Des débuts du Off à l'Institution

En pleine révolution culturelle de la fin des années 60, Gérard Gelas est considéré avec André Benedetto, comme le fondateur du festival Off d'Avignon. A l’époque il passe pour un "agitateur professionnel". Mais il sait  profiter de cette période de grands changements culturels pour donner un cadre à ces dizaines de compagnies qui se pressaient chaque été à Avignon afin de tenter leur chance. De 10 à 15 pièces présentées dans le Off dans les années 70, on est passé à 1480 cette année ! Le Théâtre du Chêne Noir a donc été l'écrin de centaines de pièces, voyant passer les grands noms de la scène française, très attachés au lieu, comme Thierry Lhermitte, Daniel Auteuil, Patrick Timsit, Zabou Breitman, Pierre Arditi et tant d'autres. 

Le festival mais pas seulement

Loin d'être un lieu culturel qui ne fonctionnerait que l'été pendant le festival, le théâtre est un lieu vivant. Deuxième scène permanente de la ville après le théâtre des Carmes, le Chêne Noir propose toute l'année des ateliers ouverts à tous et même aux enfants depuis cette saison. De nombreuses actions pédagogiques dans les quartiers populaires sont également menées. 

A l'affiche 

Douze pièces sont à l'affiche du théâtre du Chêne Noir, dont deux coup de coeur de Culturebox : "Mon Ange" et "Sur la route de Madison".