Avignon : Thomas Jolly "se prépare à gravir l'Everest" avec "Henry VI"

Par @sophiejouve1 Rédactrice en chef adjointe de Culturebox, responsable de la rubrique Théâtre-Danse
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/07/2014 à 10H11
Thomas Jolly devant la FabriCa le 18 juillet

Thomas Jolly devant la FabriCa le 18 juillet

© Doette Brunet

Rencontre avec Thomas Jolly, 30 ans, tout juste arrivé dans un Avignon caniculaire. En débardeur, souriant, il nous surprend par sa décontraction, lui qui dans deux jours va voir aboutir un projet hors-normes qu’il porte depuis 4 ans : monter pour la première fois en français, l’intégrale d’Henry VI de Shakespeare. 18h de théâtre (retransmises en direct sur Culturebox le 24 juillet). Interview.

« Je suis excité comme un enfant de 4 ans ! » s'amuse Thomas Jolly, qui va mettre en lumière une oeuvre de jeunesse de Shakespeare qui dormait depuis bien longtemps dans les bibliothèques.

Une trilogie épique et intime qui couvre 50 ans d’histoire anglaise : de l’enfance d’Henry VI jusqu'à son assassinat. Une œuvre fleuve qui relate le règne sanglant d’un roi pourtant juste et bienveillant.

"Shakespeare a inventé l'entertainment"
Mais ce qui a passionné Thomas Jolly, au-delà de cette rivalité entre deux familles (Les Lancastre et les York), "c’est cette période pivot dans l’histoire de l’humanité, un moment de grand bouleversement (imprimerie, découverte du Nouveau Monde…)… Une période de crise qui fait écho avec ce que nous vivons aujourd'hui... Et puis Shakespeare a inventé l'entertainment, ce sont les mêmes structures narratives que les séries télé".  

Interview : Sophie Jouve, Benjamin Hoffmann
Cette œuvre qui jusqu’ici avait découragé les plus téméraires, Jolly s’y est attaqué avec une assurance et une maturité bluffantes, montant, avec sa compagnie la Piccola Familia, le spectacle par tranche, soumise chaque fois à l’épreuve du public. En novembre 2013 à Rennes, les 13 premières heures du spectacle ont fait un tabac.

"La joie comme carburant"
A Avignon la première de l’intégrale aura lieu lundi 21 juillet à la FabriCa. Le décor est en montage depuis vendredi, le reste de la troupe est attendue samedi. Le spectacle se jouera à guichet fermé, vingt minutes après l’ouverture des réservations tous les billets étaient vendus.

Cette « œuvre monstre et autonome », montée « avec la joie comme carburant » Thomas Joly invite le public à la traverser avec les 21 comédiens (qui incarnent plus de 250 rôles !), pour vivre « une communauté éphémère, un véritable échange dont nous avons tous besoin ». Son défi semble en passe d’être gagné. 
"Henry VI", l'oeuvre de William Shakespeare adaptée par Thomas Jolly sera présentée en avant-premier au festival d'Avignon le 21 juillet 2014

"Henry VI", l'oeuvre de William Shakespeare adaptée par Thomas Jolly sera présentée en avant-premier au festival d'Avignon le 21 juillet 2014

© Nicolas Joubard
Henry VI de William Shakespeare à la FabriCa (21, 24, 26 juillet à 10h) et en direct sur Culturebox jeudi 24 juillet dès 10h.

Déroulé du spectacle de 18 h avec 7 entractes pour se restaurer et se reposer !


Les 3 pièces de Henry VI ont été scindées en deux grands cycles par le metteur en scène Thomas Jolly  :

Cycle 1 (8H30)
Episode 1 (4H)
La Course de Mars 1H45
Entracte : 30 minutes
Le Festin de Mort 1H45

Entracte : 1 heure

Episode 2 (3H30)
Le Carrousel de la Fortune 1H45
Entracte : 30 minutes
La Plainte de la Mandragore 1H15

Cycle 2 (8H30)
Episode 3 (3H30)
La Contagion des Ténèbres 2H
Entracte : 3O minutes
La Dent de la Vipère 1H

Entracte : 1 heure

Episode 4 (4H)
Le Pourpre du Sang 2h
Entracte : 30 minutes
L'Hiver du Déplaisir 1H30


Avec Johann Abiola, Damien Avice, Bruno Bayeux, Nathan Bernat, Geoffrey Carey, Gilles Chabrier, Armand Chomant- Planson, Eric Challier, Alexandre Dain, Flora Diguet, Antonin Durand, Émeline Frémont, Damien Gabriac, Thomas Germaine, Thomas Jolly, Nicolas Julien, Pier Lamandé, Martin Legros, Julie Lerat-Gersant, Charline Porrone, Jean-Marc Talbot, Manon Thorel