Totalement subjuguée par "En attendant Bojangles" au Off d’Avignon

Par @sophiejouve1 Rédactrice en chef adjointe de Culturebox, responsable de la rubrique Théâtre-Danse
Mis à jour le 18/07/2017 à 13H01, publié le 16/07/2017 à 12H11
Didier Brice, Victor Boulenger et Anne Charier

Didier Brice, Victor Boulenger et Anne Charier

© Evelyne Deseaux

Cette fois je le tiens le petit bijou du festival Off 2017 ! "En attendant Bojangles", le best-seller d’Olivier Bourdeaut adapté pour la première fois au théâtre, est une absolue réussite. On ressort bouleversé par cette fable familiale… avec une seule idée en tête, partager cette pépite avec d’autres festivaliers et revoir ce spectacle au plus vite (ce qui n’est pas fréquent !)

La note Culturebox

5
5/5
12H45 au Théâtre la Luna, la salle a tout d’une boite à sardines. Depuis quelques jours le spectacle affiche complet, et on se réjouit de faire partie de ceux qui ont su repérer l’aiguille dans la botte de foin du Off !

C’est l’histoire d’une rencontre. Lui, élégant et bien installé dans la vie, elle, feux follet irrésistible et imprévisible. La vie devient avec elle une éternelle fête et chaque jour elle se fait appeler par un nouveau prénom. Il lui a d’ailleurs juré le jour de leur mariage d’aimer toutes les femmes qu’il y a en elle, dans la vie et au-delà.
En attendant Bojangles 4 © Evelyne Deseaux
Sous les yeux émerveillés de leur fils, ces deux-là dansent sur Mr. Bojangles de Nina Simone. Leur amour magique, vertigineux, ne peut s’encombrer des contingences du quotidien. On retire le petit de l’école, car il risquerait de manquer le printemps en Espagne !

Un jour pourtant, cette existence sur le fil finit par basculer. Mais le père comme le fils feront en sorte de prolonger la fête. 
Anne Charrier et Didier Brice "Dans en attendant Bojangles"

Anne Charrier et Didier Brice "Dans en attendant Bojangles"

© Evelyne Deseaux

Le charme fou d'Anne Charrier

D’emblée on a le sentiment de faire partie de la famille tant le charme d’Anne Charrier opère sur chacun d’entre nous. Didier Brice est parfait d’élégance, attendrissant dans sa façon d’assumer jusqu’au bout cet amour fou. Victor Boulenger réussit la prouesse d’être de tous les plans en tant que fils unique de la famille et narrateur, avec évidence et sincérité.
Bojangles 5 © Evelyne Deseaux

Un miracle de petit spectacle

La justesse, l’osmose entre les trois comédiens, la mise en scène délicate et enlevée de la jeune Victoire Berger-Perrin qui signe également l'adaptation, les décors simples et judicieux de Caroline Mexme, produisent un miracle de petit spectacle dont les émotions qu’il procure perdurent bien après la représentation. Au point d’effacer tout ce qui a été vu précédemment… ou presque. Et si les artistes n’étaient pas superstitieux, on parierait volontiers qu’on en reparlera à certains Molières… Oui bouleversant et dont on sort cependant dans un état profond de bonheur.  
Olivier Bourdeaut l'auteur acclamé sur la scène du théâtre La Luna le 14 juillet

Olivier Bourdeaut l'auteur acclamé sur la scène du théâtre La Luna le 14 juillet

© Sophie Jouve/Culturebox

Notre interview d’Olivier Bourdeaut, l’auteur du roman, à la sortie du théâtre.

"En attendant Bojangles" sera repris au théâtre de la Pépinière à Paris de janvier à mai 2018, et en tournée de septembre à décembre 2018.