"On ne voyait que le bonheur" : la belle adaptation du roman dramatique de Grégoire Delacourt à Avignon

Par @sophiejouve1 Rédactrice en chef adjointe de Culturebox, responsable de la rubrique Théâtre-Danse
Publié le 27/07/2017 à 12H37
Grégori Baquet dans "On ne voyait que le bonheur"

Grégori Baquet dans "On ne voyait que le bonheur"

© DR

Grégori Baquet adapte, met en scène et joue avec une extrême finesse le roman de Grégoire Delacourt au théâtre Actuel à Avignon : "On ne voyait que le bonheur". Il produit par ailleurs une autre très belle pièce du Festival Off : "En attendant Bojangles".

"On ne voyait que le bonheur", un livre et une histoire très sombre qui parle de la répétition du malheur familial à travers l’itinéraire d’un homme confronté à l’abandon de sa mère à la suite d’un drame d’enfant, et dont l’existence d’adulte sera du même coup marquée par un sentiment constant d’échec. Jusqu’au moment terrible qui le pousse, menacé de perdre la garde de ses enfants, à tirer sur sa fille de dix ans, Joséphine. Mais l’histoire n’est pas finie…  
Bonheur 2

© Evelyne Desaux

Grégori Baquet réussit par son adaptation et sa mise en scène à faire que cette aventure humaine soit toujours fine et lumineuse, très émouvante mais sans pathétisme. Au côté de Murielle Huet des Aunay, qui interprète l’ex-épouse et la petite fille, il dessine les trajectoires parallèles du père et de la fille. Un très beau moment de théâtre qui traite de reconstruction, de rédemption et de pardon. 
Murielle Huet des Aunay et Grégori Baquet

Murielle Huet des Aunay et Grégori Baquet

© Evelyne Desaux

Grégori Baquet, qui nous a déjà offert les années précédentes de belles créations, poursuit une carrière discrète et de grande qualité, heureusement récompensée par le Molière de la révélation masculine en 2014 avec la pièce "Un obus dans le cœur". 
Bonheur 5 © Sophie Jouve/Culturebox