Avignon : Hymne à la vie, à la famille, autour du chorégraphe congolais Faustin Linyekula

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/07/2013 à 16H25
Extrait du spectacle "Drums and digging"

Extrait du spectacle "Drums and digging"

© Capture d'écran Culturebox

Un hymne à la vie, une pièce dédiée à la famille et à la communauté, pour garder espoir et avancer, loin de la révolte et de la guerre.

Faustin Linyekula est un chorégraphe et danseur congolais qui a choisi de revenir dans son pays natal, à Kisangani.

Sa dernière création, « Drums and digging » (Creuse, creuse le tambour) qui a été créée chez lui, est présentée au festival d’Avignon avant une tournée en Belgique, en Allemagne et à Paris.
C’est une chorégraphie où les danseurs sont comédiens. Il prennent la parole pour s’adresser au public ou pour jouer le rêve de grandeur de Mobutu. La propre petite-nièce du maréchal-président, Véronique Aka Kwadeba, joue dans cette pièce et témoigne sur scène de l'immense gâchis généré par 32 ans de pouvoir absolu. Un spectacle diffusé en direct sur Arte, le 13 juillet dernier, qui veut partager un peu de l’histoire de cet immense pays, où la danse contemporaine a un rôle clé. 

"Drums and digging" au cloître des Célestins, en Avignon jusqu'au 16 juillet. Ensuite : Ostende (9 et 10 août), Berlin (16 et 17 août), Zürich (19 au 21 août). En 2014 à Louvain (24 et 25 mars), Bruxelles (27 et 29 mars), Genk (Belgique)  (10 avril), Annecy (17 et 18 avril), Meylan (Isère) : 23 et 24 avril, Paris : 28 avril au 2 mai.