A Avignon, reprise attendue samedi après une ouverture en berne

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/07/2014 à 11H21
Marche des intermittents à Avignon le 4 juillet 2014, jour de l'ouverture du festival.

Marche des intermittents à Avignon le 4 juillet 2014, jour de l'ouverture du festival.

© Boris Horvat / AFP

Le plus prestigieux des festivals français a démarré en berne vendredi : les deux spectacles d'ouverture ont été annulés pour cause de grève en soutien aux intermittents du spectacle. Quant à la "marche silencieuse" prévue pour le festival "Off" en remplacement de la grande parade festive habituelle, elle a dû être annulée en raison des orages. Mais les spectacles de samedi restent à l'affiche.

Reportage C.Laronce, N.Salem, J Michaan, C.Labasque
Après ce faux départ, accalmie en vue 

A ce jour, je peux vous dire que nous jouerons demain (samedi), je n'ai pas eu connaissance d'un préavis", a indiqué vendredi soir à la presse le directeur du festival Olivier Py.

De son côté, le collectif des salariés du festival a tenu une conférence de presse au coeur d'Avignon, pour préciser sa position: la grève votée pour vendredi ne concerne que cette journée. Pour la suite, "aucun calendrier n'est prévu".  "L'engagement pris par le collectif est de mener des actions, pas de faire grève pendant tout le festival", a insisté un membre du collectif. En revanche, les membres du gouvernement sont déclarés "persona non grata" : "les spectacles  n'auront pas lieu en leur présence".

"Je voudrais que le public sache que le festival Off va tenter de jouer par tous les moyens", a déclaré vendredi soir Greg Germain, président de l'association qui l'organise. "On ne peut pas tirer un trait sur un an d'investissement artistique, humain et financier", a-t-il ajouté.

En assemblée générale jeudi soir, une majorité de salariés du festival avaient voté en faveur de la grève vendredi, à l'appel de la CGT Spectacle, fer de lance de la protestation contre la nouvelle convention d'assurance chômage durcissant les conditions d'indemnisation des intermittents. Un vote des équipes travaillant sur les deux spectacles d'ouverture vendredi matin avait confirmé cette décision.
Annulation vendredi des deux spectacles d'ouverture

Par conséquent, "Le Prince de Hombourg", pièce mythique créée à Avignon par son fondateur Jean Vilar en 1951 avec Gérard Philipe, et "Coup fatal", un ballet d'Alain Platel avec des musiciens traditionnels de Kinshasa, n'ont pas pu être présentés en ouverture vendredi.

Olivier Py a précisé que le coût de ces annulations était de l'ordre de 29.000 euros, uniquement en billetterie. Les spectateurs peuvent se faire rembourser, ou choisir une autre date, les spectacles n'étant pas complets, du fait du "léger fléchissement" des ventes sur fond de menace de grève, a-t-il précisé.

"Le Prince de Hombourg" sera joué huit fois, du 5 au 13 juillet. Mais aucune représentation supplémentaire ne peut être organisée.  "Je respecte absolument le droit de grève, le combat des intermittents doit rester dans un cadre légal, même si pour le directeur du festival c'est difficile (...)", a déclaré le metteur en scène, dont c'est le premier Festival d'Avignon en tant que directeur.

Pour sa part France 2 diffusera samedi 5 juillet en 3e partie de soirée la pièce "Le Prince de Hombourg" qu'elle a enregistrée lors de la répétition générale le 3 juillet. La diffusion sur Culturebox débutera, elle, le lundi 7 juillet. 

Images de Chrystel Chabert
Marche silencieuse

Quelque 800 personnes selon la CGT Spectacle (330 selon la police) ont manifesté devant la préfecture d'Avignon dans l'après-midi, où une délégation a  été reçue par le préfet.

La marche silencieuse programmée par le "Off", le plus grand rassemblement de compagnies théâtrales en France, qui devait remplacer la grande parade festive habituelle, a été annulée à cause de la pluie.n lâcher de milliers de ballon multicolores a tout de même égayé la ville en fin d'après-midi.

Mais finalement, vers 17h30, un cortège composé des intermittents et de petites compagnies du off venues faire la promotion de leur spectacle, a défilé avenue de la République dans une ambiance de marche funèbre.