Denis Podalydès : être Hamlet ou ne pas être

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 28/10/2013 à 16H39
Denis Podalydès joue Hamlet à la Comédie Française © France 3 / Culturebox

Le 505e sociétaire de la Comédie Française endosse le costume d’Hamlet, rôle emblématique du théâtre mondial dans une mise en scène de Dan Jemmett très malmenée par les critiques. Denis Podalydès était l’invité d’Elise Lucet sur France 2.

Denis Podalydès interviewé par Elise Lucet sur le plateau du 13 heures de France 2 le 28 octobre 2013
Pour un acteur, jouer Hamlet, c’est comme atteindre l’Everest. Il n’y a rien au-dessus. C‘est dire si, dans une vie d’acteur, le rôle est attendu, espéré, rêvé. D’autant que la pièce de Shakespeare offre au couple metteur en scène - acteur la magie de pouvoir la transposer à n’importe quelle époque en préservant sa densité, sans lui enlever de sens. Tout dépend évidemment de la mise en scène…
Hamlet face à son oncle Claudius © France 2 / Culturebox
Transposé cette fois dans un pub d’une petite ville britannique des années 70, cet Hamlet-là semble ne pas avoir séduit la critique. Les réseaux sociaux affirment aussi parfois le contraire.
Mais pour ce rôle, Denis Podalydès entend ne pas enfermer le public dans une réponse toute faite aux innombrables questions de la pièce dont le célébrissime "Etre ou ne pas être" n’est pas la moindre…

Qui est Hamlet ?

 

Hamlet ou l'éternel questionnement sur l'être... © France 2 / Culturebox
Hamlet est le fils du roi du Danemark mort récemment et remplacé sur le trône par son frère Claudius qui, épouse, moins de deux mois après, Gertrude, la veuve de son frère. 
 
Quelque temps plus tard, le roi décédé apparait sous forme de spectre et révèle à son fils qu'il a été assassiné par Claudius. Hamlet doit alors venger son père. Pour mener à bien son projet, il simule la folie. Une folie que l’on attribue à l’amour qu'il porterait à Ophélie, fille du conseiller du roi…
Hamlet, folie feinte ou réelle? © France 2 / Culturebox
A la Comédie Française jusqu’au 12 janvier 2014