Théâtre à Nice: cancer et amour en "Eaux profondes"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/10/2012 à 15H56
"Les eaux profondes" de Paul Linke

"Les eaux profondes" de Paul Linke

© DR

A Nice, la pièce de théâtre « Les eaux profondes » raconte le combat contre le cancer mené par l’épouse de l’auteur de l’œuvre, l’Américain Paul Linke. Un spectacle présenté début octobre 2012 dans le cadre de la semaine d’information et de prévention du cancer du sein. La mise en scène est signée Patrick Zeff Samet et les rôles sont interprétés par Eric Fardeau et Céline Capacci.

Le titre original de la pièce de Paul Linke est plus explicite que celui choisi pour sa version française, on pourrait le traduire par « Le temps passe vite quand on est vivant : une love story dans la vraie vie ».

Linke établit un parallèle entre son propre drame et celui écrit par Erich Segal, « Love story », porté au cinéma en 1970 avec un succès planétaire. Il racontait la courte histoire d’amour vécue par un jeune aristocrate et une étudiante de condition modeste, un amour total et passionné foudroyé en vol par le cancer. La phrase clé de ce drame est prononcé par Jennifer mourante « Love means never having to say you’re sorry » (Aimer c’est ne jamais avoir à dire que l’on est désolé).

 

 

La pièce présentée à Nice met l’accent sur la prévention. En effet, si l’épouse décédée de l’auteur avait pris soin de consulter lors de la découverte d’une boule dans un sein, la médecine aurait peut-être pu la sauver.

Cette pièce est la seule de Paul Linke. Il est principalement comédien et les Français le connaissent surtout pour son rôle dans la série télévisée CHIPS où il interprète l’officier Arthur "Artie" Grossman.

On pourra assister aux représentations le 8 novembre 2012 à Nice au Théâtre Bellecour puis le 22 novembre à Antibes au Théâtre Antibéa.