Semianyki Express manque encore un peu d'entrain

Par @sophiejouve1 Rédactrice en chef adjointe de Culturebox, responsable de la rubrique Théâtre-Danse
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/06/2015 à 13H41
Semianyki Express au théâtre du Rond-Point

Semianyki Express au théâtre du Rond-Point

© Giovanni Cittadini Cesi

On avait quitté les Semianyki en plein triomphe, tournant dans le monde entier depuis près de dix ans avec l'histoire sans paroles d'une famille frappadingue. Ces six clowns, quatre femmes et deux hommes, issus de la prestigieuse Ecole de mime Licedei de Saint-Petersbourg nous livrent leur nouvel opus. C'est dire si on était sur le quai, impatients d'embarquer à bord du Semianyki Express.

Et on les retrouve bien comme ils nous étaient apparus, nos six saltimbanques, avec leurs drôles de frimousses, leur maquillage outrancier, cet art du geste digne du cinéma muet et cette capacité à incarner plusieurs personnages, avec trois fois rien.

Une porte de compartiment, la frondaison d'une forêt, quelques sons, suffisent à suggérer le départ pour la grande aventure. Deux simples rideaux évoquent les wagons dans lesquels tout un petit monde s'ébroue, de la salle de restaurant à l'arrière cuisine : il y a le chef de train, le barman, les serveuses. Deux spectateurs feront office de clients et plus si affinités. 
Kasyan Ryvkin,le chef de train

Kasyan Ryvkin,le chef de train

© Giovanni Cittadini Cesi

Le charme désuet et la dérision des Semianyki sont toujours là. En revanche le spectacle, d'à peine plus d'une heure, s'essouffle rapidement en l'absence de vraies situations et surtout de cet esprit cinglant qui était leur marque de fabrique. Reste une succession de gags inégaux, avec parfois des fulgurances de poésie, où l'on retrouve, mais un peu trop rarement, les Semianyki qui nous avaient enchantés.

Semianyki © Giovanni Cittadini Cesi

Mention spéciale à la désopilante Olga Eliseeva, belle nature qui incarne aussi bien la serveuse, qu'une danseuse de flamenco ou une impayable patineuse en tutu. Délicieuse aussi, Elena Sadhova, parfaite en soubrette avec sa perruque carotte.

Semianiky Express a sans doute besoin de rouler encore un peu pour se mettre en train, comme leur précédent opus amélioré constamment au fil des tournées. Rendez-vous donc à leur prochain passage…

Reportage : JL.Serra, N.Cohen, JN.Espié, L.Kilimoetoke

Semianyki Express au Théâtre du Rond-Point
Du 28 mai au 5 juillet 2015
A 21h, samedi et dimanche à 15h
2 bis avenue Franklin Roosevelt, Paris VIIIe
Réservation 01 44 95 98 21