Edouard Baer dans "Un pedigree" : "Modiano est dépositaire de la mémoire de tous les Français"

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/09/2016 à 12H11
Edouard Baer sur la scène du Théâtre Antoine

Edouard Baer sur la scène du Théâtre Antoine

© France 3 / Culturebox

Edouard Baer se glisse dans la peau de Patrick Modiano en reprenant sur la scène du Théâtre Antoine à Paris "Un pedigree", texte autobiographique du prix Nobel de littérature 2014. Invité du journal de France 3 Paris-Île-de-France, Edouard Baer explique le plaisir et l'émotion qu'il ressent à interpréter sur scène la vie de l'écrivain.

C'est en 2005 que Patrick Modiano a publié "Un pedigree" chez Gallimard. A l'époque, celui qui allait recevoir le Prix Nobel de Littérature en 2014 a déjà publié plus d'une vingtaine de romans. 
"Un pedigree" commence ainsi 

Je suis né le 30 juillet 1945 à Boulogne-Billancourt, 11 allée Marguerite d'un juif et d'une Flamande qui s'étaient connus à Paris sous l'Occupation. J'écris juif, en ignorant ce que le mot signifiait vraiment pour mon père et parce qu'il était mentionné, à l'époque, sur les cartes d'identité. Les périodes de haute turbulence provoquent souvent des rencontres hasardeuse, si bien que je ne me suis jamais senti légitime et encore moins un héritier

Patrick Modiano "Un pedigree"

Grand amateur et lecteur de Modiano, Edouard Baer explique son choix de "Un pedigree" au coeur de l'oeuvre de l'écrivain. "Il est tellement nu ce livre là, c'est tellement intime, presque cru... c'est un truc incroyable."

"C'est un peu comme si Patrick Modiano nous donnait tout à coup la clé (pour décrypter ses autres livres) confie Edouard Baer... j'ai eu peur qu'il ne puisse plus écrire après car tout à coup les choses étaient tellement noir sur blanc... mais Modiano a suffisamment de talent pour remettre du mystère dans le réel".

Patrick Modiano à Edouard Baer : "Je suis désolé"

Patrick Modiano est venu assister à la première de "Un pedigree". Edouard Baer se souvient : " Après, il est allé au restaurant et tous les gens venaient lui raconter leur vie, leu enfance. Il y a quelque chose d'étrangement universel même dans cette souffrance spécifique". Ce qui fait dire au comédien que "Patrick Modiano est le dépositaire de la mémoire de tous les Français".

Le prix Nobel est donc venu voir Edouard Baer jouer sa vie sur scène."C'est un peu délirant Patrick Modiano était un peu embêté pour moi . Avant d'entrer sur scène il m'a dit : je suis désolé ! Comme si c'est moi qui allait endosser sa vie, prendre la souffrance de ces années-là, comme s'il s'en débarassait sur moi".