Rencontre avec André Dussollier autour de la reprise de "Novecento"

Par @Culturebox
Mis à jour le 26/08/2017 à 18H07, publié le 26/08/2017 à 18H05
André Dussollier à Cannes en 2015

André Dussollier à Cannes en 2015

© NIVIERE/VILLARD/SIPA

Récompensé en 2015 du Molière du meilleur comédien pour son rôle dans "Novecento", André Dussollier revient à Paris avec ce monologue de l'auteur italien Alessandro Baricco. Le rôle est celui d'un trompettiste qui raconte l'histoire d'un enfant abandonné sur le piano d'un paquebot en 1900 et qui, grâce à l'équipage, devient un pianiste virtuose. Un orchestre accompagne Dussollier sur la scène.

André Dussollier est l'exemple type de l'acteur avec qui chacun aurait envie d'être ami. On le sent doux, chaleureux, compréhensif, disponible. Bref l'ami idéal. Cela vient peut-être de sa voix, ou des rôles dans lequels on a pris l'habitude de le voir. Même ministre (Musée haut, musée bas), coureur de jupons (Trois hommes et un couffin), ou personnage malsain (Une affaire louche), on a spontanément envie de lui faire confiance. Ce qui lui permet aussi de jouer avec finesse des personnages fourbes ou calculateurs. C'est doute aussi pourquoi il sert aussi de narrateur à bien des histoires, à commencer par "Le destin fabuleux d'Amélie Poulain" et "Le petit Prince". Au générique de plus de 140 films, et de près d'une trentaine de pièces de théâtre, il aborde chaque nouveau rôle avec humilité.

Que ce soit pour une pièce ou pour un film, j'ai toujours l'impression que c'est la première fois, que je débute...

André Dussollier

Narrateur encore une fois dans "Novecento"

Ayant enfin décroché en 2014 un Molière, mille fois mérité, avec "Novecento", André Dussollier reprend cette pièce au Théâtre du Rond-Point puis au théâttre Montparnasse. Là encore, bien que sur scène, son rôl est celui du narrateur. Son personnage est un trompettiste, et le récit celui d'un enfant abandonné sur le piano d'un paquebot en 1900 ("novecento" en italien).

Reportage : E. Colin /  A. Tribouard / G. Jenot / G. Liaboeuf
André Dussollier est accompagné par un orchestre, à ses côtés sur la scène. "Novecento", d'Alessandro Baricco est mis en scène, adapté et interprété par André Dussollier. Le comédien avait dû annuler toutes les représentations en 2016 après s'être blessé.