Préavis de désordre urbain à Marseille

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 25/09/2009 à 10H08
Préavis de désordre urbain à Marseille

Préavis de désordre urbain à Marseille

© Culturebox

Des artistes-performer envahissent la cité phocéenne 23 au 28 septembre 2009 pour la 3ème édition -du festival "Préavis de désordre urbain". Des spectacles de rues destinés à surprendre les passants... et ça marche.

Ils sont estoniens, tchèques, polonais, allemands, espagnols, italiens, hollandais ou français et sont ce que l'on appelle des artistes-performers. Leur mission : réaliser des performances artistiques. La performance peut être un art du risque immédiat, présenté en public, d'ailleurs souvent en interaction avec les membres de celui-ci. Certains historiens de l'art situent l'origine de la performance dans la pratique des rituels ou rites de passage observés depuis l'origine de l'Homme. D'un point de vue anthropologique, la performance s'est manifestée et définie de différentes manières à travers les cultures et les âges. Selon Richard Martel, l'art performance constitue peut-être la forme artistique la plus ancienne de l'humanité. Une chose semble néanmoins claire : le corps, le temps et l'espace constituent généralement les matériaux de base d'une « performance ». Les origines de la performance artistique comme on l'entend actuellement remontent aux activités du groupe Gutaï (Japon, 1954). Il s’agit souvent de peintures de très grands formats détruites dans l’action. Il ne reste donc que très peu de traces des originaux. Par contre, on retrouve beaucoup de traces vidéo et photographiques.