Olympe de Gouges fait sa révolution au Petit-Vélo à Clermont-Ferrand

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/12/2009 à 12H30
Olympe de Gouges fait sa révolution au Petit-Vélo à Clermont-Ferrand

Olympe de Gouges fait sa révolution au Petit-Vélo à Clermont-Ferrand

© Culturebox

Née en 1748 et exécutée à Paris sous la Terreur en 1793, Olympe de Gouges n'est sortie des limbes de l'histoire que récemment mais cette figure unique connait désormais une certaine popularité. La Compagnie du Tournesol propose "Olympe de Gouges, la décapitée de la République" au Petit Vélo à Clermont-Ferrand du 1er au 4 décembre 2009.

Marie-Olympe de Gouges, en dépit de son patronyme aristocratique, est issue de la bourgeoisie aisée du sud de la France.
Montée à Paris, elle y entame d'abord une carrière de dramaturge où ses premières indignations vont dénoncer sur scène la traite et l'esclavage des noirs, des prises de positions enflammées qui lui valent déjà de nombreux ennemis.
En 1789, la jeune femme se fait polémiste et embrasse avec passion la cause de la Révolution.
Olympe voit en effet dans la tempête révolutionnaire le possible avènement d'une société où les femmes auront enfin leur vraie place.
Elle rédige à ce titre une déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, elle plaide entre autres pour le divorce, défend la cause des enfants illégitimes et multiplie les écrits où elle appelle - sans grand écho - les femmes à se saisir de la part du pouvoir qui - selon elle - doit désormais leur revenir.
Mais ses opinions visionnaires, son caractère emporté et tapageur sont trop révolutionnaires pour la Révolution alors que celle-ci tourne à la dictature.
Fidèle à ses fureurs, Olympe va d'ailleurs dénoncer sans ménagement ce glissement anti-démocratique ce qui lui vaut d'être arrêtée et exécutée après un procès sommaire, les échafauds de la Terreur n'épargnant pas les femmes.
Longtemps oubliée de l'histoire, décrite comme une excentrique égarée ou même une folle, elle est réhabilitée progressivement à partir de la Seconde guerre mondiale et devenue désormais emblématique, elle trône dans le panthéon révolutionnaire et féministe à une place de choix.

Retrouvez Olympe de Gouges dans la série de France 3 Quelle Aventure !

Le droit des femmes aussi défendu par la rappeuse Zarra Moussa sur Culturebox