Nathalie Baye revient au théâtre avec "Hiver", une pièce de Jon Foss

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 21/10/2009 à 10H42
Nathalie Baye revient au théâtre avec "Hiver", une pièce de Jon Foss

Nathalie Baye revient au théâtre avec "Hiver", une pièce de Jon Foss

© Culturebox

Après une absence de trois années, Nathalie Baye revient au théâtre dans "Hiver", une pièce du norvégien Jon Fosse où elle partage la scène avec Pascal Bongard. Mise en scène par Jérémie Lippmann, le spectacle sera à l'affiche du Théâtre de l'Atelier à Paris du 15 octobre au 31 décembre.

Nathalie Baye se fait rare au théâtre mais c'est pourtant là que sa carrière a commencé. Petit retour en arrière : la petite Nathalie en Normandie dans une famille de peintres bohèmes. Elle arrête les études à 14 ans pour faire de la danse. A 17 ans, elle partira même à New-York pour parfaire sa formation au sein des ballets russes. Mais à son retour, elle s'oriente vers le théâtre, entre au Cours Simon puis au Conservatoire. Elle en sort en 1972 avec un second prix en comédie, comédie dramatique et théâtre étranger. Elle fait aussi ses premières apparitions sur le grand écran tout en jouant dans quelques pièces (Liola de Pirandello, Les Trois Soeurs de Tchekhov) mais pendant plusieurs années, c'est le cinéma qui va l'accaparer. Il faut attendre 1986 pour qu'elle remonte sur les planches en interprétant "Adriana Monti" de Natalia Ginzburg. Les années 90 la verront dans deux pièces : "Les Fausses Confidences" de Marivaux et La "Parisienne" de Henry Becque en 1995. Puis, plus rien pendant dix ans. Au théâtre du moins car au cinéma, Nathalie Baye enchaîne film sur film. En fin, elle revient sur les planches en 2006 avec  "Zouc par Zouc", un entretien entre Zouc et Hervé Guibert. Au total, moins d'une dizaine de rôles au théâtre contre... contre combien au cinéma ? on ne les compte même plus ! Raison de plus pour aller la voir dans "Hiver". Car après ça, sa prochaine prestation au théâtre risque de se faire  attendre !
-> Nathalie Baye revient sur sa rencontre avec Truffaut